À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Des louanges

Trop souvent les gens critiquent les services de santé offerts à l’Hôpital de Gatineau. Tout le contraire, je n’ai que des louanges, des remerciements sincères pour le personnel du département des soins néonataux. Ma petite fille Helena est née le 6 septembre, à 32 1/2 semaines. Elle ne devait naître que le 27 octobre. Étant née prématurément, elle fut immédiatement transférée à ce département.

Je tiens à remercier cette unité et la totalité de son personnel dédié à donner tous les meilleurs soins nécessaires malgré l’état délicat de ses petits patients fragiles et vulnérables lors de leurs premières heures/jours de vie. La gentillesse, la douceur, l’efficacité du personnel fait en sorte qu’ils deviennent les « anges protecteurs » de ces petits bébés pendant plusieurs jours, semaines et parfois des mois. Merci est un bien petit mot pour exprimer toute ma gratitude pour les excellents soins et l’humanité que tout ce personnel apporte à tous ces petits bébés, mais il est sincère et vient du cœur d’une grand-maman reconnaissante.

Hélène Crevier, Gatineau

***

Oubliez le registre ! 

Le gouvernement fédéral a gaspillé beaucoup d’argent avec son Registre des armes à feu qu’il a foutu aux poubelles. Le gouvernement du Québec tient les chasseurs en otage et veut encore dépenser les impôts des Québécois avec son propre registre, qui va peut-être finir aux poubelles aussi ! Alors je pense qu’une promesse électorale d’annuler ce projet inutile et plutôt mettre cet argent dans la santé serait un atout pour gagner des votes.  

André Racine, Gatineau

***

Un joueur de qualité

Je ne suis pas d’accord du tout avec la transaction d’Erik Karlsson aux Sharks de San Jose. Nous avions un joueur de qualité à Ottawa qui nous faisait honneur. Il était parfait autant sur la glace que dans notre ville, il était respecté par tous. Maintenant, pourquoi irions-nous voir les Sénateurs d’Ottawa ? 

Non, vraiment, c’est fini. Payer pour voir des joueurs qui ne nous disent plus rien. Il y avait Jean-Gabriel Pageau qui est francophone mais il vient de se blesser pour six mois, un vrai désastre. Bravo à Pierre Dorion !

Lise Chartrand, Ottawa

------------------------------------------

+

LA QUESTION DU JOUR

Comment avez-vous vécu la tornade de vendredi ? Que ferez-vous pour aider les sinistrés ?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com.