À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Le joyau de l’Ontario 

(Réponse à la lettre ouverte intitulée « Mises à pied chez #ONFr » publiée le 13 juin 2018 dans la section À vous la parole, Le Droit.)

 

Chers amies et amis de la communauté franco-ontarienne,

Votre déclaration du 13 juin dernier nous a beaucoup touchés. Votre témoignage sur le travail remarquable de nos journalistes est une marque de soutien et de reconnaissance qui a profondément ému nos équipes. Nous tenons à vous remercier d’avoir partagé vos inquiétudes et vos préoccupations sur l’avenir d’#ONFr qui, rassurez-vous, n’est aucunement menacé. Le travail sur le terrain d’#ONfr se poursuit et notre ligne éditoriale se renforce avec la même qualité pour la rentrée. 

Créé il y a peine quatre ans, en 2014, #ONfr a su se faire une place particulière dans nos quotidiens par son regard direct, critique, rapide et authentique sur la francophonie ontarienne et canadienne. Depuis nos trois principaux centres à Toronto, Ottawa et Sudbury, nos correspondants seront toujours aussi présents sur le terrain pour aller à la rencontre de la communauté et pour l’informer des réalités avec la même efficacité. 

Gisèle Quenneville reste à la barre d’#ONfr en tant que productrice principale. Sébastien Pierroz demeure premier rédacteur de l’équipe. À Toronto, Étienne Fortin-Gauthier continuera de couvrir les dossiers francophones de Queen’s Park. Benjamin Vachet sera toujours présent sur la Colline parlementaire à Ottawa pour suivre le dossier des langues officielles. Notre nouveau poste à Sudbury sera maintenu pour couvrir la francophonie du nord de la province. 

#ONfr est devenu essentiel et incontournable dans le paysage médiatique ontarien et nous comptons bien continuer, plus que jamais, à suivre et à faire résonner les enjeux et les préoccupations qui nous touchent. 

Étant parmi les derniers diffuseurs en situation linguistique minoritaire au Canada et parce que nous sommes passionnément engagés dans la production de contenus maison à vocation éducative, nous ne cesserons jamais de nous adapter à notre environnement pour faire rayonner notre francophonie et pour garantir la pérennité et la croissance de l’institution unique qu’est TFO, ce joyau de l’Ontario dont nous sommes tous fiers.

Les auteurs du texte sont Carole Beaulieu, présidente du conseil d’administration, et Glenn O’Farrell, président et chef de la direction.

------------------------------------------

LA QUESTION DU JOUR

Croyiez-vous que l’entrepreunariat est assez valorisé comme choix de carrière auprès des enfants ?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com.