À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

La transparence

« Ce qui intéresse le public, et qui est important pour le droit du public à l’information, ce sont les décisions qu’on prend » ! Comment ne pas réagir à ces propos du maire Maxime Pedneaud-Jobin (Le Droit, 16 avril 2019). 

En somme, taisez-vous et laissez-nous décider ! Ainsi, les seuls échanges entre élus et fonctionnaires auxquels le public et les médias pourront assister seront lors des bilans sur une politique ou un projet.

L’époque est révolue où les élus justifiaient leurs décisions en limitant leurs consultations à quelques experts et fonctionnaires ! 

La véritable transparence ne peut s’épanouir que dans la mesure où les informations circulent sans entrave. 

Le droit du citoyen d’intervenir avant qu’une décision ne soit prise constitue un droit fondamental en démocratie. 

D’où l’importance d’authentiques consultations publiques, et non, comme c’est trop souvent le cas, après le fait. Interdire l’accès aux rencontres est une mesure rétrograde.

Restreindre la transparence à la seule communication du conseil municipal et de ses commissions m’apparaît ainsi totalement inacceptable et injustifiable.

Jean Deschênes, Gatineau

***

Rembourserez-vous ?

Au maire Pedneaud-Jobin,

Est-ce que vous allez me rembourser les 97 $ que j’ai dû payer pour un alignement de mon auto à la suite des nids-de-poules ? Est-ce que vous allez rembourser les 500 $ que mon frère a payés pour une jante de son auto neuve ? Est-ce que vous allez comprendre que l’entretien des rues et routes sont une priorité ?

Attendrez-vous que des citoyens enclenchent un recours collectif contre Gatineau pour les dommages encourus dans cette ville, sûrement la pire au Québec ?

Maurice Gagnon, Gatineau

***

Les attraits du cannabis

Des producteurs ont flairé la bonne affaire en délaissant leur culture pour se tourner vers le cannabis, fort plus lucratif. Alors que la saine alimentation fait partie des conditions à une vie équilibrée. Autre bel exemple des effets pervers de cette consommation.

Raymond Ménard, Plaisance

LA QUESTION DU JOUR

Comment avez-vous traversé les inondations de 2019 ?

Deux hommes regardent le niveau de l'eau de la rivière des Outaouais monter.

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com.