À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Bien déçu de Fortin

J’ai été bien déçu de lire les propos du député de Pontiac André Fortin sur le congédiement du patron du CISSSO et sur Mathieu Lacombe. Ils étaient inutiles et déplacés. La démission du patron est réclamée depuis des mois en Outaouais. C’est un secret de polichinelle. Et la mesquinerie envers M. Lacombe n’apporte rien au débat. Pour une fois qu’un parti politique s’occupe de l’Outaouais... il faudrait peut-être que M. Fortin en prenne exemple. Il a été au pouvoir pour plus d’une décennie et on peut voir (ou pas) les résultats aujourd’hui.

Et dire qu’il y a quelques mois les médias qualifiaient André Fortin comme candidat potentiel pour le poste de chef du Parti libéral !

Yves Poitras, Gatineau

***

CREDDO : pas d’accord

Je ne suis pas d’accord avec le texte « La vieille promesse » (Le Droit, 21 février), quand on considère que la majorité de la population gatinoise se trouve à l’est de la rivière Gatineau où il n’y a toujours pas de pont vers le centre de la région, Ottawa. Même les participants à la récente conférence de l’Observatoire du développement de l’Outaouais étaient à environ 75 % favorables à une meilleure connectivité physique entre Ottawa et Gatineau. Lors de l’inondation de 2017, l’est de Gatineau a été isolé, ne l’oublions pas.

Si vous entrez dans le domaine politique, vous mettez en péril les intérêts du CREDDO. Quel type de soutien pouvez-vous espérer lorsque vous lancez des attaques contre ceux qui travaillent à l’amélioration du développement durable ? Je soutiens le souhait du député Stephen MacKinnon d’avoir un pont à l’île Kettle (ou à proximité), et ce dossier unira nos intérêts politiques pour améliorer enfin les passages au-dessus de la rivière des Outaouais.

La majorité n’utilisera pas les transports en commun pour quelque raison que ce soit, même s’ils le subventionnent. Les voitures deviennent électriques. Nous n’avons pas la population pour justifier le transport en commun à haute densité. Nous ne sommes pas à Montréal ni à Toronto, mais Gatineau. Trouvons des solutions raisonnables adaptées à nos besoins.

Mike Duggan, conseiller du district de Deschênes, Ville de Gatineau

***

LA QUESTION DU JOUR

Le pape François conclue le sommet des leaders catholiques sur les abus sexuels.

Sommet de l’Église catholique sur les abus sexuels : êtes-vous satisfaits des avancées ?