À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Le sac du futur

Madame la ministre de l’Environnement et du Changement climatique,

Dans tous les reportages sur la fin des sacs en plastique chez Sobeys, je n’ai vu aucune mention de la solution qui serait celle du futur, le sac de chardon, solide et complètement biodégradable, voire même compostable. 

En Italie, Milan a rendu obligatoire dans tous ses supermarchés ce sac ayant nécessité 20 ans de recherche. 

Pourquoi le Canada n’utiliserait-il pas ce sac en chardon ? 

Pourquoi notre pays, riche en terres en jachère propices au chardon, ne pourrait-il pas faire de cette plante mal aimée une industrie profitable et totalement écologique ?

Pascal Barrette, Ottawa

***
J’ai un médecin de famille ?

Avez-vous déjà essayé de prendre un rendez-vous avec un médecin, ou plus précisément VOTRE médecin de famille, au Carrefour Santé d’Aylmer ? 

Même avec la meilleure des chances, vous n’y arriverez pas. 

Pourquoi ? Vous ne pouvez jamais avoir la ligne téléphonique. 

C’est toujours occupé. Vous essayez le site rvsq.gouv.qc.ca. La réponse ? 

Pas de places disponibles, c’est complet ! 

Vous vous rendez au Carrefour Santé, car vous avez la chance d’habiter assez près. 

On vous dit que c’est complet, revenez lundi prochain. 

Je retourne le lundi suivant, c’est encore complet ! 

Apparemment, il faudrait se pointer vers 8 h du matin au plus tard. 

Moi, j’ai un médecin de famille ? Tiens donc, première nouvelle. 

Comment se fait-il que je n’arrive pas à avoir un rendez-vous ?

Michele Baril, Gatineau

***
Une stratégie de marketing

On voit dans ce beau geste une simple stratégie de marketing pour mieux mousser les ventes de Sobeys et IGA. (IGA élimine les sacs en plastique, Le Droit, 31 juillet 2019) 

Si ces grands détaillants de l’alimentation sont vraiment sérieux dans leur combat pour éliminer une partie des problèmes qui touchent l’environnement, ils doivent faire également et surtout des efforts concrets pour éliminer tous ces aliments emballés (et suremballés) dans les produits plastiques sur les tablettes. 

Et qu’advient-il de ces sacs en plastique biodégradables ? 

On voit déjà très bien le jeu de ces détaillants qui désirent mettre en vente des sacs réutilisables. 

Une autre belle source de revenus pour Sobeys et IGA.

M. Renaud, Gatineau

+
LA QUESTION DU JOUR

De plus en plus d’entreprises et d’individus compensent leurs émissions de gaz carbonique en plantant des arbres. Que pensez-vous du phénomène de la compensation du carbone?

De plus en plus d’entreprises et d’individus compensent leurs émissions de gaz carbonique en plantant des arbres. Que pensez-vous du phénomène de la compensation du carbone?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com.