À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Le mal

Pourquoi cette propension vers le mal ? Qui conspire à faire croire que vouloir plaire vaut mieux que dire la vérité. Comme un mensonge qui relie une grande majorité vaut mieux qu’une vérité qui le divise.

Il faut apprécier la gravité de chaque temps, car elle ne tolère ni distraction, ni légèreté, ni les compromis, mais provoque à l’engagement et intégrité.

Robert Woodstock, Gatineau

***

Le drapeau d’Amanda

Pour Amanda Simard, le trille vert, fleur emblématique de l’Ontario, repose sur le blanc qui symbolise l’hiver de nos misères, engendrées par le Parti progressiste-conservateur, dont le véhicule PPP (pas progressiste-pantoute), mal runné par une ministre fantôme, et alimenté par le moteur à trois pistons de type Whitney-Harris-Ford. Toutefois le lys blanc, ancré dans la hampe de nos origines françaises, repose sur le vert qui symbolise l’été de nos espoirs et constitue l’arme puissante, transportée par notre limousine, conçue dès 1610 et mise au point depuis 1701 avec sa marque Cadillac. Ça pétarade !

Amanda Simard est indépendante. Quand l’Amérique française comptera-t-elle un pays indépendant ? En attendant que le Québec se grouille, n’y a-t-il pas lieu de fonder le PAF (Parti Amérique française) ou le BO (Bloc ontarie), ou encore le PFO (Parti Franco-ontarien) ? Nous aurions tout de suite une députée !

Yves Saint-Denis, Chute-à-Blondeau

***

Victime de censeurs

Nous voilà de retour aux années 1950 alors qu’un humoriste, victime de censeurs, se voit exclu pour cause d’appropriation de coiffure. Me reviennent en mémoire 60 ans plus tard des aberrations semblables, assorties d’une menace d’exclusion, condamnant les coiffures tels la queue de cheval ou le poodle cut.

Plus ça change, plus c’est pareil. Il y aura toujours des illuminés qui se croiront maîtres de la morale et qui se prêteront à la censure à toutes ses sauces.

Sylvia Pelletier-Gravel, Gatineau

***

LA QUESTION DU JOUR

Les nouveaux guichets automatiques Desjardins.

Mouvement Desjardins : à quel point les caisses doivent-elles conserver leurs guichets automatiques ?