À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Diplômes des immigrants

Quel dommage que la majorité des immigrants diplomés à l’étranger aient autant de difficultés à faire valoir leur connaissances au Québec («La reconnaissance demeure un irritant», Le Droit, 7 mai). Ces gens, fuyant souvent la persécution, doivent affronter une multitude de contraintes dès qu’ils arrivent. Le Québec a pourtant un grand besoin de professionnels (de la santé surtout). Bien qu’il soit raisonnable d’exiger une équivalence des acquis, la procédure pour l’obtenir est trop ardue. 

Le fait que la présidente du Conseil interprofessionnel du Québec, Gyslaine Desrosiers, favorise l’ignorance en affirmant que l’Afrique est un seul pays brime certainement leurs efforts.

Andree Villeneuve, Gatineau

Discrimination : nuances

Selon la Charte des droits, il est interdit de discriminer mais le fait d’interdire le port de signes religieux dans certaines fonctions n’est pas de la discrimination.

La personne n’est pas exclue parce qu’elle pratique une religion, elle a le droit de postuler pour la fonction, il n’y a donc pas de discrimination. Mais si cette personne refuse de postuler car elle trouve plus importante ses pratiques religieuses que la fonction, c’est son choix. Elle s’est disqualifiée, ce n’est pas l’État. 

Pierre Morin, Gatineau

Nous nous opposons

À titre de résidents de l’Île de Hull, nous pensons que l’idée de prolonger les heures d’ouverture à 3 h ne sert à rien ni à personne sauf, et il est même permis d’en douter, à 4 ou 5 tenanciers de bars. Par conséquent, le Syndicat des copropriétaires de Port-de-Plaisance a adopté une résolution pour s’opposer au projet pilote qui n’a pas reçu l’approbation du conseil municipal et qui, nous l’espérons, ne la recevra pas. 

Le privilège de contrôler les heures d’ouverture obtenu de haute lutte par le conseil municipal de Hull à la fin des années 1990 doit être considéré comme un acquis sacré et qu’il faut continuer à harmoniser les heures de fermeture entre Gatineau et Ottawa.

Claude Isabelle, Président du Syndicat des copropriétaires de Port-de-Plaisance

***

La question du jour :

Le rapport sur l’extinction de plus d’un million d’espèces animales est accueilli avec tiédeur. Pourquoi ? N’aurait-ce pas dû faire la une de tous les journaux ?

Envoyez vos réponses à editorial@ledroit.com