À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Une généralisation

Yves Ducharme est une de ces personnes qui généralisent sans penser. Ce sont « les » conducteurs québécois comme dans « tous » les conducteurs québécois. Je n’ai jamais, en conduisant, eu mon téléphone dans la main et encore moins texté. Mon téléphone est toujours hors d’atteinte. Il n’y a pas seulement les Québécois qui agissent ainsi. Je vous invite à observer « certains » Ontariens qui font pareil. 

Robert Jordan, via Internet

Un bon samaritain

Sur l’autoroute 50, une crevaison force à me ranger sur l’accotement. Situation dangereuse, la circulation filant à plus de 70 kmh. Les boulons sont figés. S’arrête derrière un camion de la surveillance routière. Le chauffeur offre de l’aide et hop, en quelques minutes, la roue de secours est installée. Comment remercier ce bon samaritain, aimable et courtois de surcroît ? 

Il se nomme Guy Côté. Merci, vous avez travaillé bien au-delà de vos obligations. 

Jacques et Eleonora Dufault, Orléans

Autos moins énergivores

Combien des 500 000 manifestants à Montréal ont fait le bon choix d’un véhicule ? Combien ont choisi un véhicule moins énergivore ? La réponse serait très surprenante. J’ai choisi mon véhicule pour sa faible consommation d’essence. Les manufacturiers ont une certaine responsabilité sur nos futurs choix de véhicule. Mon prochain sera sûrement électrique si le coût de l’achat reste raisonnable. 

Daniel Fournier, La Pêche

Où est le bon sens ?

La rue du Sommelier à Gatineau demeure une rue pas comme les autres jusqu’à ce que les pancartes soient remplacées même si un règlement du conseil municipal prétend le contraire. Notre chère police n’en manque pas une. Le ridicule l’emporte... Les policiers distribuent les constats d’infraction parce que les pancartes n’ont pas été enlevées. Que fait la police alors que d’un côté du boulevard Lucerne, la vitesse maximale est de 70 kmh et de l’autre, le maximum est de 60 kmh ? 

Guy Lecavalier, Gatineau

***

La question du jour :

Le chroniqueur Denis Gratton prédit un long hiver pour ses Sénateurs d’Ottawa. Et vous ?

Envoyez vos réponses à editorial@ledroit.com