À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

J’ai confiance en lui

En politique, il ni a plus de vie privée. Ce qui est encourageant dans la nomination de Mathieu Lacombe, c’est que ceux qui font de leur rêve une réalité ont toute mon admiration. On rêve de changer le monde, parfois à la suite d’événements qui nous ébranlent. Je salue le courage de ce jeune homme d’aller dans un monde souvent ingrat mais où il peut faire la différence. Il y a des embûches mais ce qui importe c’est de se dire que l’on a donné son 100 %.

Il vaut mieux être critiqué pour ce que l’on fait, que de passer sa vie à se dire j’aurais pu.

J’ai confiance qu’il fera un travail remarquable.

Cécile Patry, via Internet


Qu’ont-ils fait, eux ?

Je trouve très irresponsable de certains journalistes de ternir la réputation des politiciens. Ils ne connaissent pas leur cheminement, ne couvrent que les points négatifs sans analyser les pourquoi. Au lieu de critiquer nos élus, ces journalistes ont-ils des solutions ? S’ils sont si renseignés et visionnaires, on aurait avantage à pouvoir les élire !

Vincent Alary, Gatineau


Pauvre Mathieu Lacombe !

J’ai fait parvenir mes félicitations à Mathieu Lacombe bien avant de connaître ses déboires financiers. Je sympathise sincèrement avec lui.

Je profite de cette tribune pour dénoncer l’aveuglement volontaire des journalistes vis-à-vis de leurs collègues visés par un incident. C’est sérieux pour un ministre ce que subit M. Lacombe, mais la presse en fait presque un martyre ! Il a droit à sa chance. On est derrière lui pour les quatre prochaines années. 

Bertrand Fortin, Gatineau


Trop c’est trop

Les médias ont-ils trop parlé des problèmes financiers de Mathieu Lacombe ? Poser la question c’est y répondre. Laissez-le faire son travail.

Marc Rhéaume, Gatineau

------------------------------------------

LA QUESTION DU JOUR

D’ici quelques années, nous aurons droit à un Bal de neige repensé. Quelle idée fourniriez-vous au ministère du Patrimoine ?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com.