À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Un bel exemple !

Amanda Simard, députée du Parti progressiste-conservateur de l’Ontario, donne un bel exemple du courage de ses convictions. Bien peu sont capables d’un tel geste ! Bravo à elle qui doit affronter seule les critiques de ses collègues. Puisse son exemple porter fruit. Que dire cependant de Caroline Mulroney, ministre des Affaires francophones. Serait-elle capable de suivre cet exemple ? Paroles vides puisque les gestes ne suivent pas.

Que ferons-nous ce samedi 1er décembre à 13 h ? Aurons-nous le courage de nos convictions ? Oserons-nous aller manifester notre indignation  

Rhéal Sabourin, Orléans


Pas nécessaire ?

Je joins ma voix pour dénoncer le recul qu’entreprend le gouvernement conservateur de l’Ontario par apport à l’avancement des acquis de notre communauté franco-ontarienne. Le Commissariat aux services en français de même que le projet d’université de langue française sont des acquis chèrement gagnés et mérités. Quelques petites phrases dans une mise à jour économique et pouf ! On les élimine !

Le gouvernement ne veut pas se faire dire quoi faire ni comment le faire pour bien appliquer la Loi sur les services en français de l’Ontario, et, une université de langue française qui compléterait en principe l’accès à des institutions d’éducation gérées « par et pour » les francophones, n’est pas chose nécessaire. Ce sont là de gros reculs pour notre communauté qui se voyait dans une lancée positive quant à son épanouissement.

Il faut résister et résister encore. « L’Ontario français, c’est le nom d’un combat », dixit notre historien préféré Gaétan Gervais.

Rolande Faucher, Ottawa


Témoignage touchant

Bravo à la famille Aslan. Quel bel exemple de courage et d’intégration (« Le drame de la séparation », Le Droit, 29 novembre). Si sa sœur Sandos et sa famille sont aussi comme eux et je suis certain que c’est le cas, hé bien bienvenue au Canada. Nous avons besoin des gens comme vous. Parce qu’il y a des Canadiens qui refusent de travailler et qui procrastinent à la journée longue.

Jean Denis Lafontaine, Gatineau

------------------------------------------

LA QUESTION DU JOUR

Le maire d’Ottawa Jim Watson révèle que le propriétaire des Sénateurs voulait se faire payer le futur amphithéâtre : qu’en pensez-vous ?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com.