À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

À vau-l’eau

Ça se chicane comme chien et chat avec des insultes genre « mon père est plus fort que l’tien » et ça se propose pour diriger le Québec ? Philippe Couillard et François Legault, deux polissons qui ne savent que s’invectiver, ne méritent pas notre aval. Comment pourrions-nous leur faire confiance alors qu’ils n’ont aucun respect l’un pour l’autre ? Aucun projet de société. Où s’en va le Québec sinon à vau-l’eau ?

Sylvia Pelletier-Gravel, Gatineau

Histoire d’une contravention

Mardi, 25 septembre, 8 h, rue Taché, dans la zone du Conservatoire de la musique. J’ai reçu un billet de vitesse. La zone-école est « protégée » par une restriction de 30 km/h, mais aucune autre signalisation n’est offerte pour aider les automobilistes. La rue Taché, occupée le matin et maganée depuis des années, fait en sorte que les automobilistes sont plus attentifs à la rue et à la circulation qu’aux affiches de vitesse maximale. La police, bien cachée bien sûr, m’attrape et me sert un ticket. 

Liviu Prigoci, Gatineau

Des cris de frayeur

J’aimerais bien qu’on donne des nouvelles de la dame, qui, à partir de son auto et en plein cœur de la tornade, a fait une vidéo. Je suis sûre que cette dame est encore traumatisée et espérons qu’elle va s’en remettre. Les images qu’on voit à la télé sont traumatisantes, autant à Dunrobin qu’à Gatineau, et que dire du cri de frayeur de cette pauvre dame. J’offre mes pensées à tous les sinistrés de cette catastrophe.

Line Branchaud, Embrun

Et le chroniqueur ?

Je n’en reviens pas des opinions politiques de votre chroniqueur Gilbert Lavoie. Il est toujours en train de démolir les partis... excepté le Parti libéral ! J’en ai pour preuve l’une de ses plus récentes chroniques : « Moi, je vote pour Mme Leclerc ». Il mentionne que François Legault devrait gagner la confiance des employés de l’État au lieu de nourrir leur méfiance. Ses chroniques sont presque toujours pareilles, contre M. Legault, Jean-François Lisée et de temps en temps un petit mot gentil pour Philippe Couillard. Les lecteurs ne sont pas idiots. Espérons que les élections le démontreront.

Nicole Huneault, Gatineau

***

La question du jour :

La ministre responsable des Affaires francophones, Caroline Mulroney, a promis de meilleurs services aux Franco-Ontariens. Vous la croyez?

Envoyez vos réponses à editorial@ledroit.com