À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Un orateur hors pair

Bernard Landry a été le péquiste qui m’a fait douter de ma ferveur fédéraliste. Acadien d’origine québécoise, il était un orateur hors pair, un homme persuadé et très convaincant avec sa grande connaissance de l’histoire. Il argumentait avec habileté. Le cousin québécois avait l’humilité de l’Acadien, un grand homme d’État, un géant de la politique qui a su mettre ses connaissances au service de ses électeurs du parti et de la patrie. C’était l’intégrité même : un de ces rares politiciens qui n’a jamais connu le scandale. 

Serge Landry, Gatineau


Une neige hâtive

Ce n’est pas la première année qu’il tombe de la neige au début de novembre. À l’automne 2011, il était tombé plus de 30 centimètres à la même époque. On se rappelle seulement des dernières années où novembre fut exceptionnellement chaud. Comme tous les chasseurs, nous suivons de proche la température. 

Afin de bien s’y préparer, le bois de chauffage est bien déjà cordé au mois de mai et prêt à servir dès les premiers froids ! 

Luc Chamberlain, Haute-Gatineau


Le programme à McGill

Ai-je mal lu ? Pour les jeunes diplômés les plus brillants du CÉGEP de l’Outaouais qui veulent s’inscrire en médecine, ils doivent aller étudier en anglais pendant un an à Montréal ? Pourquoi iraient-ils à Montréal, payer le transport, l’hébergement, la nourriture, au lieu de demeurer chez leurs parents en Outaouais et d’aller étudier la médecine en français à l’Université d’Ottawa ? C’est ce qui se fait depuis des décennies non ?

En vertu du soi-disant statut particulier de 20 millions $, on devrait dégager 300 000 $ pour les 20 étudiants de l’Outaouais. Chacun devrait recevoir une bourse non remboursable de 15 000 $ chacun, du ministère de la Santé du Québec, pour assumer les coûts de cette année d’étude obligatoire à Montréal. 

Antoine L. Normand, Gatineau

------------------------------------------

LA QUESTION DU JOUR

Remboursement des trop-perçus d’Hydro-Québec : la Coalition avenir Québec doit-elle les garantir, comme elle l’avait promis ?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com.