À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Les hommes, têtes de Turc

Tout en étant d’accord avec le changement de culture nécessaire dans les relations hommes-femmes et le respect des minorités, on pousse le bouchon pas mal.

Si une minorité d’hommes se comporte mal, d’autres ont un bon comportement envers tous. Il y a aussi une minorité de femmes qui provoquent, qui abusent et exploitent des hommes. Beaucoup plus que ce que rapportent les médias. Bref, s’il est bon que femmes et hommes dénoncent le harcèlement et les abus sexuels, il faut comme dans toute chose bonne mesure et mettre un frein à la campagne de salissage à l’endroit de toute la gente masculine. 

Claude Morisset, Gatineau

Déjà une hausse?

Il n’y a pas eu un coup de pioche encore et on parle déjà de dépassement des coûts pour le futur aréna Robert-Guertin. VMSO a mis le maire Maxime Pedneaud-Jobin dans sa petite poche arrière (c’est ce qui arrive quand tout se passe en vase clos). VMSO avait dit qu’il assumerait tous les dépassements de coût ! Plus on dépasse la date limite du 31 octobre 2017, plus cela risque d’être payant pour VMSO. Il faut le faire !

Les seules paroles de leur président qui pense se rasseoir avec la Ville de Gatineau pour saigner encore un peu plus les contribuables me donne le haut-le-cœur. 

Si l’entente ne tient plus, qu’on recommence tout le processus... et pour avoir de la transparence cette fois. Un projet peut être revu à la hausse, mais pourquoi pas à la baisse? Je refuse que Gatineau mette un sou de plus dans ce projet que je veux tout de même voir à terme. Pour 2019, nos taxes seront en-deça de l’inflation si on évite ce genre de gaffes en 2018...   

Benoît Beaulne, Gatineau

Un cri à l’aide

Pour cette fillette musulmane qui a soutenu avoir été attaqué pour son foulard, j’ai pensé comme la correspondante Suzanne Barbeau («La fillette au foulard», Le Droit, 20 janvier). Cela ressemble à un cri à l’aide. Pauvre petite, cela ne devait pas être facile à la maison. La police ne se mêle pas du milieu familial dans une situation comme ça. Bien trop délicat. C est triste !

Denyse-Claudia Labrecque, via Internet

***

La question du jour :

Statu quo avec les boîtes communautaires de Postes Canada : d’accord ou non?

Envoyez vos réponses à editorial@ledroit.com