À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Une loi discriminatoire

Le ministre québécois de l’Éducation Jean-François Roberge a aboli les commissions scolaires de façon précipitée afin de les empêcher de contester la loi 40 car elle ne passerait pas au niveau des tribunaux.

Elle est discriminatoire envers les francophones.

Claude Beaulieu, Gatineau

Le Waterloo de Legault ?

Avant d’aller en Inde, la popularité du premier ministre Justin Trudeau atteignait un sommet. Dès son retour, son étoile a commencé à pâlir. Jusqu’ici, le gouvernement du premier ministre François Legault flottait dans un état de grâce. L’adoption de la loi 40 marquera-t-elle la fin de la lune de miel ?

Jean-Pierre Deslauriers, Gatineau

Manque de médecins

Depuis un an, une pénurie de médecins rend impossible le suivi de patients à Orléans. Une dizaine de généralistes ont pris leur retraite. Nous sommes dépendants des urgences, surtout de l’Hôpital Montfort. 

Quand la ministre s’occupera-t-elle de cette crise ? 

Jeannine A. Levac, Orléans

Le déménagement

On a présenté le déménagement du Droit à Gatineau comme à la fois indispensable pour la survie du journal et sans conséquence pour les Franco-Ontariens. Pourtant, il a une valeur symbolique : la fin d’une époque malgré les assurances du contraire.

Au fil des ans, Le Droit a limité son rôle dans l’Est ontarien à celui de journal de combat, tout en élargissant sa portée dans l’Outaouais québécois.

Beaucoup de Franco-Ontariens veulent être informés sur une variété de sujets qui touchent leur milieu.

Est-ce un hasard s’ils sont de moins de moins nombreux à lire Le Droit ?

Dans ce contexte, Le Droit aurait intérêt à trouver des solutions pour regagner le lectorat franco-ontarien.

Jean-Pierre Villeneuve, Ottawa

***

La question du jour :

À quoi imputez-vous les retards et dépassement de coûts du futur aréna Guertin ?

Envoyez vos réponses à editorial@ledroit.com