À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Les coûts débordent !

Une fois de plus la Ville de Gatineau est incapable de présenter aux citoyens un projet bien planifié avec des prévisions budgétaires sérieuses. Personne n’a pensé aux milieux humides sur lesquels doit être construit le futur aréna Robert-Guertin, sauf le maire qui le savait. Pourquoi n’en a-t-il pas tenu compte au départ ? Bilan : 675 000 $ d’amende plus 1,3 million $ avec la perte de la garantie du prix négocié avec VMSO, soit 1,975 million $ gaspillé. Le maire nous informe aussi que le coût du stationnement municipal étagé n’est pas précisé ! Attendons-nous à une nouvelle surprise onéreuse.

Ne cherchons pas les coupables. Ils sont introuvables ou protégés mais nous savons par contre qui payera pour ce manque d’efficience. 

Bernard LeCoin, Gatineau


Manque de transparence

Pourquoi les gens ont-ils décroché des Sénateurs ? La rumeur étant que nous sommes passés de  8000 billets de saison à 4000. J’ai été détenteur de billets de saison depuis le début. En mars 2018, j’ai décroché. 

Je ne pense pas que de contribuer à une reconstruction est la raison pour laquelle ces derniers quittent le bateau car nous y sommes habitués. En décembre, Eugene Melnik a brandi la menace de quitter à la Rod Bryden. Cette semaine, il affirme que les Sénateurs sont ici pour rester. Qui croire ? Melnik de décembre ou celui de septembre ?

La culture part d’en haut. Pierre Dorion affirme en mars qu’ils feraient une offre à Erik Karlsson, qu’on essaierait de le signer. Mais en février, le plan de reconstruction était tracé et Karlsson n’en faisait plus partie. Les partisans se sentent certainement dupés. Surprise, il est échangé. 

Les Sénateurs doivent arrêter de manipuler leurs partisans. La stratégie pour les ramener n’est que de la poudre aux yeux. On embauche un expert afin d’améliorer davantage l’embrouillement de la transparence. La solution devrait plutôt être la mise en place d’une bonne gouvernance en commençant par l’adoption de la transparence. Les Sénateurs seraient surpris de voir comment cela pourrait ramener leur armée.

Daniel Dubé, Gatineau

------------------------------------------

LA QUESTION DU JOUR

Et puis, impressionné par le spectacle aérien Aero Gatineau-Ottawa? Qu’est-ce qui a retenu votre attention ?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com.