À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

En mode solution

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, déplore que les municipalités doivent fournir les terrains pour la construction des écoles. Dans le débat, il n’est jamais question de l’importance de l’éducation des enfants, qui devrait être au premier plan de ses préoccupations. Ces discussions devraient se régler entre politiciens et fonctionnaires.

Selon le maire, Gatineau est toujours une victime de manque de taxes ou autres. Pourtant, la valeur des maisons est forte dans l’Outaouais. Les systèmes d’égouts sont vétustes, les routes, pleines de trous et le transport en commun est médiocre. Gatineau devrait se mettre en mode solution plus tôt que victime.

Gabrielle Simonyi, Gatineau

La démocratie en péril

Le gouvernement de la CAQ continue à livrer son programme sans consultation. On doit s’attendre à ce que des réformes comme l’immigration et les commissions scolaires soient débattues par les élus. On s’attend également d’un gouvernement qu’il consulte les principaux groupes d’intérêt. Or, le gouvernement Legault a imposé pour la quatrième fois en huit mois le bâillon et n’a pas suffisamment consulté. Le Québec est géré comme une entreprise privée, selon les habitudes de François Legault. Je revois les années noires du gouvernement Harper, et même des pratiques de Donald Trump. Il faudrait rappeler à la CAQ que 62 % des électeurs n’ont pas voté pour eux en 2018.

Roger Tessier, Gatineau

Nos intérêts à cœur

Merci au journal Le Droit de rappeler les positions dans la saga linguistique associée au dossier de la faculté satellite de médecine. La députation libérale a été absente pour y faire du français la seule langue d’enseignement. On doit au gouvernement de la CAQ et à la détermination du ministre Mathieu Lacombe les progrès. Il semble avoir les intérêts de l’Outaouais à cœur. Ce qui est encourageant dans le contexte de faire de la 50 une vraie autoroute. 

Gilles LeBlanc, Gatineau

***

La question du jour :

Aide médicale à mourir : l’Ontario allège la procédure pour faciliter le maintien des mourants à domicile. Le Québec devrait-il l’imiter ?

Envoyez vos réponses à editorial@ledroit.com