À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Réflexion sur le projet Bloome à Gatineau

Je suis un amateur de vélo et j’ai pris le pont Champlain en direction ouest à Ottawa jusqu’au parc Britannia. 

Sur le chemin du retour, j’ai compté au moins 17 tours (édifices en hauteur). 

Les résidents n‘ont pas tous une vue sur la rivière des Outaouais. 

Si vous parcourez la ville dans son ensemble, vous constaterez que des tours ont poussé comme des champignons depuis le regroupement des municipalités à Ottawa.

La Ville d’Ottawa a sûrement compris que cela représentait une source de revenus importants, car l’étalement urbain coûte cher à une ville. 

Les dépenses d’entretien des rues, la neige l’hiver, la main-d’œuvre, la machinerie sont des raisons pourquoi les gens paient des taxes, et en retour, ils ont droit à des services.

Allons-nous un jour avoir notre droit de parole et de vote relativement aux projets qui touchent notre bien collectif, afin qu’on puisse éviter qu’une minorité de citoyens contrôle la majorité ?

Gilbert Séguin, Gatineau

***
Bravo à Mathieu Fleury

Le maire Watson a été opéré aux yeux, mais apparemment, cela ne l’aide pas à voir clair ! 

Il compare l’extension prévue au Fairmont Château Laurier à un conteneur maritime, mais il s’obstine à voter pour que cela se fasse, en entraînant dans son sillage sa clique habituelle de conseillers. 

Plusieurs d’entre eux ont dit qu’ils avaient fait une erreur, mais qu’ils ne pouvaient pas continuer à faire perdre de l’argent à Larco. 

Ils préfèrent défigurer pour toujours un des plus beaux édifices d’Ottawa que de risquer un procès. 

Quelle triste couardise ! 

Cependant, cet épisode douloureux nous a au moins apporté une rassurante confirmation : le conseiller Mathieu Fleury est un vrai leader, courageux et sensible aux besoins de la population. 

Bravo et merci, à lui et à ceux qui l’ont suivi. Et honte aux autres ! La population s’en souviendra.

Roland Madou, Ottawa

+
LA QUESTION DU JOUR

Qu’avez-vous pensé de la 25e édition du Bluesfest, qui a pris fin hier soir sur les plaines LeBreton à Ottawa?

Qu’avez-vous pensé de la 25e édition du Bluesfest, qui a pris fin hier soir sur les plaines LeBreton à Ottawa?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com.