À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Blackface ? Du calme !

Je ne suis pas un fan de Justin Trudeau. Mais il faut juger les événements selon la mentalité et la culture de l’époque où ils sont survenus. 

On ne devrait pas s’offusquer en 2019 du fait que quelqu’un s’est foncé la peau en 2001. À ce moment-là, personne n’a semblé choqué de tels incidents. À titre d’exemple, en droit, on s’assure de juger un délit selon les lois en vigueur au moment où il est survenu, même si les lois actuelles sont plus ou moins sévères. Laissons le passé là où il est et soyons moins frileux. 

Clément Bonin, Gatineau 

***

Bassesse intellectuelle

L’éditorial de Pierre Jury (« Un blackface qui profite du vide », Le Droit, 20 septembre), et la caricature de Côté ce jour-là illustrent merveilleusement bien l’absurdité de la situation. Qu’ils en soient remerciés.

Sans avoir à remonter jusqu’aux Grecs et à leurs masques de théâtre, le maquillage est l’accessoire le plus important du comédien, et que l’on peut, grâce à cet artifice, transmettre un message visuel efficace. Certes, immergés dans la rectitude politique, il y a des normes à ne pas dépasser, mais reprocher à un galopin de collège de s’être déguisé relève non pas de la morale, mais bien de la bassesse intellectuelle qui plombe nos campagnes électorales. Heureusement, Le Droit sait remettre les pendules de la décence à l’heure normale. 

Les semeurs d’alertes et leurs larmes de crocodile se font plus de tort à eux-mêmes qu’à leur victime, et je ne voterai pas pour ces partis-là. Le chef libéral s’est bien trop excusé, n’en rajoutez plus. 

Jean G. Lengellé, Embrun

***

Laissez tomber !

C’est le comble ! Qui est allé chercher cette photo de Justin Trudeau en Aladin ? Ne vous êtes-vous jamais costumé de façon bizarre ? Ça me rappelle Donald Trump qui disait qu’Hillary Clinton devrait être en prison, ou Doug Ford qui ridiculisait Kathleen Wynne... Analysez les résultats. Les Américains et les Ontariens sont aux prises avec des imbéciles qui nous en font voir de toutes les couleurs. Laissez tomber cette histoire ridicule.  

A. Villeneuve, Ottawa

------------------------------------------

+

LA QUESTION DU JOUR

Un an depuis la tornade à Ottawa-Gatineau : quels souvenirs en gardez-vous ? 

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com.