À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Le silence de la Chambre

Les derniers textes sur les inondations démontrent la nécessité de reconnaître l’importance de l’environnement et poser des gestes en conséquence. Un acteur majeur maintient un silence : la Chambre de commerce de Gatineau. À quand remonte sa dernière intervention sur une question environnementale ?

Elle avait bien créé une distinction environnementale il y a quelques années pour son gala, mais elle a disparu sans explication deux ans plus tard. Faut-il conclure que cette distinction n’intéressait plus personne ? Ignorance ou indifférence, le résultat est le même. Et pourtant, son influence sur notre occupation du territoire, nos choix de transport, nos modes de consommation (pour ne nommer que ces aspects) est au cœur des enjeux environnementaux.

Gens des affaires de l’Outaouais, réveillez-vous !

Paul G. Chénard, Gatineau


L’heure des bars

La question de la fermeture des bars à Hull cause inutilement de la polarisation, de la frustration et de l’anxiété. 

Les cris, les claquements de portières et autres incivilités ne sont pas mieux à 2 h qu’à 3 h. Il faut nommer les enjeux, asseoir ensemble toutes les parties et trouver des solutions. 

De prime abord, l’enjeu est beaucoup plus de diriger la clientèle chez elle efficacement sans qu’elle n’ait à emprunter les rues résidentielles, que l’heure à laquelle elle sort des bars.

René Coignaud, Gatineau


Va, va pas, il perd

Bravo à tous les bénévoles qui volent au secours des sinistrés de ces cruelles inondations. 

Oui, bravo même à celui qui a confronté le premier ministre Justin Trudeau qui était venu saluer les victimes. 

Mais, nul bravo d’avoir engueulé M. Trudeau en présence des médias, lui reprochant ce qu’il a targué de « photo-op ». Peut-être avait-il un peu raison, mais Trudeau, dans une telle situation, en sortira toujours perdant. 

En effet, il se présente, il est critiqué. Il ne se présente pas, il est critiqué. Dans les deux cas, il perd.

Jacques Dufault, Orléans


Indécent

On est capable de marcher et mâcher de la gomme en même temps, mais il me semble qu’il y a quelque chose d’indécent avec le dépôt d’un projet pilote sur la consommation d’alcool jusqu’à 3 h à partir d’un sondage bidon en pleine crise d’inondations.

Bill Clennett, Gatineau

------------------------------------------

LA QUESTION DU JOUR

Encore «plusieurs semaines» à vivre avec les conséquences des inondations : comment garder le moral ?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com.