À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

La perte d’un ministère

Je partage ma très grande déception pour la perte de notre ministère des Affaires francophones (« Les dossiers francophones écartés », Le Droit, 13 juillet). Nous étions si fiers de l’avoir obtenu ! Je comprends que Doug Ford veuille réduire le nombre de ministères pour des raisons économiques et de fonctionnement, cependant, au bout d’un an, nous le retirer est une gifle, un retour en arrière et un affront à tous ceux qui ont participé à cet accomplissement historique.  

Je suis inquiète que les Franco-Ontariens soient plutôt tièdes vis-à-vis cette coupure. Nous sommes au-delà de la sensibilisation, il faut passer à l’action. Battre pavillon maintenant ? Je ne le ferai pas. À 76 ans et après plus de 30 ans d’expérience dans les langues officielles et de la francophonie, je n’abdique pas !

Élizabeth Allard, Orléans

Nos priorités

Ne vous en faites pas pour la pelouse jaune (« Arrosage : plus de 300 Gatinois pincés », Le Droit, 13 juillet). Elle sera blanche dans cinq mois. Nous allons manquer d’eau, mais les pelouses seront vertes. Drôles de priorités.

J. D. Lafontaine, Gatineau

Phobie du gazon jaune

Pour guérir les gens de fermer le robinet, il suffirait de fermer l’entrée d’eau pour un temps limité...

Yves Bérubé, Gatineau

Primes faramineuses

Qu’est-ce que Loto-Québec a dans la tête de donner des primes colossales à des employés qui gagnent déjà un salaire de riche ? J’aimerais qu’on me prouve qu’elles méritent une prime si considérable au lieu de mettre plus de lots bonis garantis pour les pauvres qui espèrent un jour sortir de leur petite vie ordinaire.

On vit avec 60 000 $ pour arriver en couple. Eux, ils empochent 275 000 $ et on leur donne une prime de 60 à 78 000 $. Trouvez l’erreur.

C. Laroche, Gatineau

***

La question du jour :

Donald Trump s’est ravisé quant à ses propos sur les relations États-Unis-Russie. Surpris ou pas?

Envoyez vos réponses à editorial@ledroit.com