À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

L’image des Sénateurs

Nos Sénateurs auraient perdu beaucoup de fans, je vous l’assure, si Eugene Melnik avait laissé aller Erik Karlsson. Il est l’image des Sens, tout comme était Daniel Alfredsson. Et qu’a-t-il fait? Il s’en est aussi départi... Si Melnik n’a plus de sous, alors qu’il vende l’équipe et laissez nos joueurs tranquille !

Les fans n’ont d’ailleurs plus aucun respect pour lui !

Joanne Lortie, Ottawa

Une honte

Le club de hockey féminin aux Olympiques à PyeongChang... une honte. Elles ont pourtant gagné l’argent. À comparer avec la réaction du club masculin qui ont célébré comme s’ils avaient gagné la médaille d’or.

Les filles ont été des «braillardes». Imaginez si elles n’avaient pas gagné ! Comment excuser celle qui a eu l’audace d’enlever sa médaille. Elle devrait s’excuser auprès de tous les supporters canadiens de sa bévue.

Viviane Forcier, Gatineau

Les grands perdants

Les États-Unis sont les grands perdants des Jeux de 2018, tant au politique (le vice-président faisant son bébé la-la à la cérémonie d’ouverture), et à la propagande (l’or à la Corée du nord) qu’au niveau sportif: 23 médailles contre 28 à Sochi et 37 à Vancouver.

Les USA peuvent se consoler qu’ils demeurent les champions des tueries dans les écoles. Ils sont seuls sur ce podium.

René Thibault, Ottawa

Vive les Olympiques

Comme cela fait du bien de vivre l’émotion renouvelée des Olympiques. Nos athlètes nous ont fait crier, rire et pleurer. Ils ont été fantastiques, médaillés ou pas ! 

Radio-Canada a fait un fantastique travail de diffusion et sur Internet. Quel professionnalisme. J’ai déjà hâte aux prochains Jeux à Tokyo dans deux ans. Merci, et merci aussi au journal Le Droit !

Louise Poirier, Gatineau

***

La question du jour :

Le départ, le retour, puis le départ (bis) de Patrick Brown diminue-t-il la crédibilité des conservateurs ontariens face aux libéraux de Kathleen Wynne?

Envoyez vos réponses à editorial@ledroit.com