À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

La politique sur les déchets pénalise les familles

Pourquoi ai-je l’impression que se seront les familles qui feront les frais de cette nouvelle politique sur les déchets à Gatineau ? 

La plupart des gens sont d’accord pour poursuivre leurs efforts et ainsi aider à réduire les déchets, mais la démarche de la Ville doit être juste et équitable pour tous les citoyens. 

J’ai quelques voisins, célibataires, qui ne recyclent ni ne compostent et qui vont respecter la nouvelle limite imposée par la ville. Les autres ménages dans le quartier, qui ont des enfants et/ou sont aidants naturels, compostent, recyclent et... seront pénalisés. 

Le ratio de déchet doit être établi selon le nombre de personnes qui habitent un logement pour mettre tous les citoyens à contribution. Tous les citoyens doivent faire leur part pas seulement les familles.

Gilbert Bourdon, Gatineau

Bravo à Équité Outaouais

Très heureuse de la création  de la coalition Équité Outaouais, qui sera un excellent porte-parole pour les orphelins de la santé et l’éducation en Outaouais. Les données présentées sur notre situation, décriée depuis des années, parlent par elles-mêmes. Je signerai avec empressement la pétition lorsqu’elle sera disponible. Les résidents de longue date se souviendront que le dernier investissement d’envergure en santé en Outaouais date de l’ère de René Lévesque. Jocelyne Ouellette et Jean Alfred du Parti Québécois s’étant battu avec acharnement afin que le secteur Gatineau obtienne un hôpital. La députation libérale qui est en place depuis 15 ans n’a accouchée que d’une mégaclinique à Hull. Ces derniers laissent le Centre d’oncologie se détériorer. D’un Centre qui faisait l’envie de tout le monde en 1997, il est quasi en décrépitude. Il ne répond plus aux besoins de notre grande région. Mais ce n’est pas une Maryse Gaudreault qui montera aux barricades pour défendre nos besoins en santé et en éducation.

Nicole Massicotte, Gatineau

***

La question du jour :

Quel rôle, selon vous, Hydro-Québec a joué dans les inondations historiques du printemps 2017?

Envoyez vos réponses à editorial@ledroit.com