À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

La p’tite fille Mulroney

Caroline Mulroney, ministre ontarienne de la Francophonie, critique l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario d’avoir accepté l’aide financière du fédéral et d’ avoir ainsi démontré sa partisanerie!

Depuis le règlement XVII de 1912 , le Parti conservateur n’a jamais été reconnu comme le champion des Franco-ontariens. C’est très normal que l’AFO s’allie au fédéral pour défendre ses acquis menacés. 

Mme Mulroney devrait s’élever au-dessus des considérations partisanes et répondre aux  besoins des Franco-ontariens. Sinon elle restera toujours la «p’tite fille Mulroney».

Richard Prégent, Ottawa

Merci, M. Madou!

Je remercie le correspondant Roland Madou d’avoir exprimé exactement ce que je pense de «ce cinéma conservateur» comme il le dit si bien («Assez, c’est assez», Le Droit, 8 avril). Andrew Scheer ne ferait pas mieux que Stephen Harper. J’aimerais bien qu’il se calme le pompon; il me tombe sur les nerfs.

Alberte Villeneuve, Ottawa

Un faux problème

Nous sommes responsables collectivement de la baisse de natalité au Québec, d’où la nécessité de recourir aux immigrants. Ceux-ci doivent être accueillis avec charité chrétienne et respect. 

Les signes religieux par les policiers n’ont jamais posé problème : c’est un faux débat. Quant aux enseignants, il s’agit d’une dérive majeure. Les politiciens disent que le projet de loi 21 est modéré. C’est comme si on disait : Je vous fais du mal de façon modérée. On invoque la disposition de dérogation pour éviter les contestations judiciaires. C’est là une vue de myope : cette disposition n’a qu’une durée de cinq ans. D’autre part, la notion de signe religieux est relative. Si on peut considérer une petite croix comme un signe religieux, il n’en va pas de même du voile. Ce n’est pas en soi un signe religieux mais plutôt culturel et identitaire. 

J’espère que la  CAQ aura l’humilité de retirer son projet de loi. La paix sociale en dépend.

Me Richard Gaudreau, Gatineau

***

La question du jour :

Qu’avez-vous pensé du premier budget de l’ère de Doug Ford, en Ontario ?

Envoyez vos réponses à editorial@ledroit.com