À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Allons, construisons !

Il n’y a aucun doute qu’il faut admirer Steven MacKinnon pour réanimer ce projet d’un sixième pont qui ferait un lien entre la montée Paiement à Gatineau et le boulevard Saint-Laurent à Ottawa. 

Je suis arrivé à Ottawa en 1972 et on parlait déjà de la construction de ce pont en passant par l’île Kettle. Il y a eu depuis ce temps de multiples études environnementales qui ne faisaient état d’aucun résultat négatif à propos de ce lien. Il faut aussi mentionner que les deux conseils municipaux ont déjà donné, il y a quelques années, leur vote à l’unanimité en faveur de la construction de ce pont.

Il faut donc entreprendre aussitôt que possible les travaux. 

Claude Bastien, Gatineau

Mon compagnon du matin

Je ne pourrais pas me passer du journal Le Droit qui a toujours fait partie de ma vie. J’étais camelot à Cornwall dans les années 1950 alors que la famille Saint-Onge s’occupait de la distribution du journal. Comme enseignant, j’ai utilisé Le Droit comme outil pédagogique. Avec Le Droit, j’ai participé à toutes les luttes pour nos écoles de langue française, pour notre hôpital Montfort, nos services en français. Comme retraité, Le Droit est mon compagnon de mes matins. Je suis prêt à lutter pour maintenir mon journal. C’est mon droit ! 

Paul Bard, Orléans

Mon meilleur ami

J’ai 83 ans et le journal Le Droit a toujours fait partie de ma vie. Nous n’étions pas riches, mais mon père tenait au journal. J’ai encore des articles du Droit car mon père était très impliqué. J’ai aussi un article de mon grand-père réalisé dans sa maison.

La première chose que je fais à mon réveil est d’aller chercher mon journal car il m’accompagne pour mon déjeuner et je suis très malheureuse s’il est en retard car je dois absolument lire les nouvelles, l’éditorial, les décès, faire mes mots croisés et ma citation secrète avant de partir de la maison si je dois quitter pour une réunion.

Nous avons besoin de notre journal, l’Académie des retraités de l’Outaouais, dont je suis la présidente, y a souvent recours, ce que nous apprécions au plus haut point. Je ne pourrais m’en passer, car il est mon meilleur ami.

Gisèle Renaud-Bisson, Gatineau

***

La question du jour :

Avortement : les libéraux sont-ils justifiés de s’acharner sur la position du chef conservateur Andrew Scheer qui dit qu’il n’ouvrira pas la question ?

Envoyez vos réponses à editorial@ledroit.com