À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Hommage à Jacques De Courville Nicol

Le 31 août dernier, Jacques De Courville Nicol, ardent défenseur de la cause franco-ontarienne, nous quittait. Toute sa vie, Jacques a travaillé non seulement à l’avancement de la langue française, mais aussi à l’avancement des arts et de la culture franco-ontarienne. C’est en grande partie à Jacques que nous devons la survie de la Concentration Arts De La Salle, programme de formation artistique spécialisé de niveau secondaire pour les jeunes adolescentes et adolescents franco-ontariens. Grâce à la Fondation ARTES, dont il a été le président pendant plusieurs années, il a veillé au grain et a permis au Centre de traverser les moments les plus difficiles. C’est d’ailleurs lui qui a été l’instigateur du changement de nom de la Concentration Arts De La Salle pour le « Centre d’excellence artistique », maintenant reconnu comme « Le Centre d’excellence artistique de l’Ontario ». Les anciens du Centre qui sont devenus artistes professionnels et ceux qui y sont présentement inscrits lui doivent beaucoup. Nous retiendrons de Jacques De Courville Nicol, son engagement, son dévouement, sa ténacité à défendre les causes qui lui tenaient à cœur et sa contagieuse joie de vivre. Il va beaucoup nous manquer.

Jean-Claude Bergeron, Ottawa, fondateur du Centre d’excellence artistique de l’Ontario

Des gens de cœur

Mes frères et moi avons perdu notre mère lundi. Elle résidait au CLSC-CHSLD de la Petite-Nation. Nous voulons, par ce mot, remercier sincèrement tout le personnel de cet établissement et spécifiquement les équipes du deuxième étage du CHSLD de la Petite-Nation, qui sont des gens d’un accueil, d’une empathie et d’un professionnalisme exceptionnels. Vous êtes des gens de cœur, toujours présents auprès des résidents. Vous nous avez aussi accompagnés, ainsi que notre mère, durant la période de soins palliatifs et pour cela aussi nous vous remercions.

Jean-Marc Purenne, Plaisance, au nom de Pierre, Robert et Alain Purenne

***

La question du jour :

Quelle interprétation faites-vous de la loi de Doug Ford réduisant la taille du conseil municipal de Toronto?

Envoyez vos réponses à editorial@ledroit.com