À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Une question de respect

Il y a plus de 20 ans que les infirmières du Québec font du temps supplémentaire obligatoire. Plusieurs d’entre elles sont épuisées, d’autres quittent pour l’Ontario. Une autre encore a quitté la profession pour devenir camionneuse ! À l’hôpital St-Eustache, récemment, la salle d’accouchement a fermé ses portes tout un week-end, dû au manque d’infirmières. Huit femmes ont dû aller accoucher dans un hôpital voisin, prenant ainsi des risques pour leur santé.

Qu’est-ce qu’on attend pour augmenter le salaire des infirmières de façon substantielle? Ça coûterait trop cher? Mais on trouvera bien l’argent pour des poursuites (ça se fait déjà), quand des patients seront décédés. Je risque une hypothèse : est-ce parce que les infirmières sont des femmes en majorité qu’on leur fait subir ce traitement injuste? Si c’est le cas, c’est un scandale qu’un tel sexisme prévale encore en 2019 !

Pierrette Mongrain, Gatineau


À peu près temps !

Bravo aux maires Jim Watson et Maxime Pedneaud-Jobin ! Ils ont mis en place un comité conjoint qui se penchera sur les enjeux de transport pour toute la région. Ce comité rendra possible une concertation qui aura des impacts positifs sur la planification pour l’Outaouais dans son ensemble et aura une beaucoup plus grande force de frappe avec une population de 1,3 million d’habitants sur les gouvernements fédéral et provinciaux. Les économies d’échelle et la réduction de l’empreinte écologique devraient donc aussi être au rendez-vous. Bravo ! Mais c’est à peu près temps !

Sylvain Claude Lemay, Gatineau


Pour en finir...

Marc Labrèche se déguise pour imiter Céline Dion au Bye-bye, Serge Thériault fait de même pour jouer Moman dans La Petite vie. Ils ne sont pas misogynes pour autant. Justin Trudeau ne mérite possiblement pas d’être réélu étant donné sa mauvaise gestion de nos finances. 

Mais de ne pas voter pour lui parce qu’il se déguise dans une fête, c’est de l’hypocrisie. On a tous droit à la dignité humaine, peu importe le sexe, l’orientation sexuelle, la race et la religion. Cela nous empêche pas de célébrer nos différences.

Pierre Falardeau, Gatineau

------------------------------------------

LA QUESTION DU JOUR

Des milliers de marcheurs pour le climat à Ottawa: Quels sacrifices seriez-vous prêt à faire pour l’environnement ?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com.