À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Des dangers routiers à réparer

Le conseiller Daniel Champagne veut investir beaucoup d’argent des contribuables pour faire de Gatineau, je ne sais trop quoi, peut-être « la ville slalom » du vélo amateur au Québec. (Un plan vélo de 35,6 M$ d’ici 2025, Le Droit, 27 juin 2018). Il devrait commencer par réparer ce que nous avons comme sentiers aménagés, avant de rêver en couleur.

Denis Potvin, Gatineau


Un exploit ?

Dans Le Droit (26 juin), le Dr Guy Morissette se réjouit que l’organisme ait atteint pour une troisième année de suite l’équilibre budgétaire.

C’est une auto-évaluation dépourvue de sens critique, le Dr Morissette ayant occupé le poste de directeur des services professionnels au CISSSO durant ces années. Ainsi, il passe sous silence les nombreuses crises dans plusieurs services. Citons la fermeture de salles d’opération à l’hôpital de Hull, en raison d’une mauvaise planification pour avoir suffisamment d’infirmières qualifiées. Et que dire des urgences qui vont de crises en crises, en raison entre autres de l’insuffisance des ressources humaines allouées. Ce fonctionnement avec moins d’effectifs, notamment par le non-remplacement des employés absents créant de l’épuisement chez ceux qui restent permet d’équilibrer les budgets, au détriment des services nécessaires.

Le Dr Morissette est d’avis qu’avec cette performance, le ministère québécois de la Santé et des Services sociaux « n’aura pas le choix de prendre sérieusement en considération les demandes d’investissements et de développements nécessaires en Outaouais ». 

Souhaitons qu’il ait raison. Il faut que le CISSSO se donne enfin une vision claire des services à développer pour les prochaines années. Cette vision doit être articulée dans des projets répondant aux besoins les plus pressants, comme le recrutement de spécialistes et d’infirmières, l’amélioration des urgences, le rapatriement des services offerts à Ottawa et le développement des infrastructures. Et cette vision doit être communiquée à la population. L’équilibre budgétaire est important, mais pas au détriment de services acceptables, objectifs que le CISSSO n’a pas atteints.

Gilbert Langelier, Santé Outaouais 2020

------------------------------------------

LA QUESTION DU JOUR

Le conseil municipal de Gatineau a discuté à huis clos d’un emprunt de 18 millions $, qui servira en grande partie à financer la hausse de la facture des travaux sur le boulevard Saint-Joseph. Qu’en pensez-vous ?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com.