À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Suivre une mode

Les gens votent sans trop savoir pour quoi. On a vu une vague orange en 2011 (au fédéral) et là c’est une vague caquiste au provincial. Ce ne sont pas du tout les mêmes valeurs dans ces deux partis. J’ai de la misère à croire que la majorité des Québécois ont soudainement changé leurs idéaux politiques... Il faudrait un type de questionnaire comme la boussole électorale de Radio-Canada pour voter. Le vote du citoyen correspondrait au résultat. Ça représenterait beaucoup plus les valeurs des Québécois. 

En ce moment, c’est un peu n’importe quoi.

Marc Ouimet, Gatineau

Un recul historique

Ce que je vais dire ici, personne n’ose le dire. Le peuple peut se tromper. En élisant la CAQ, les Québécois ont effectué un recul historique vers le nationalisme de l’Union nationale de Maurice Duplessis et encore celui de la CAQ est bien pâlot en comparaison. Les Québécois ont célébré leur indécision, ni fédéralistes ni indépendantistes, sans exiger que la CAQ étale ses demandes au fédéral.

Québec solidaire? Un complot monté par des fédéralistes qui ont divisé le vote indépendantiste. Avant QS, ils  formaient un bloc qui leur a permis de prendre quatre fois le pouvoir et tenir deux référendums. La seule façon de tuer l’indépendance était de diviser le vote. Et l’astuce a bien fonctionné. Le refus de la main tendue du Parti québécois à QS est la preuve que c’est un complot fédéraliste. C’est ainsi que les Québécois se retrouvent confortables dans leur indécision. Les indécis ont permis ce recul historique.

Normand Rousseau, Gatineau

On sort gagnant

L’Outaouais sort gagnant aux élections. La région porte deux couleurs politiques plutôt qu’une seule. Ainsi nous mettons les chances de notre côté pour avoir les services publics auxquels nous avons droit. Maintenant la CAQ doit livrer la marchandise.

Paul Philippe, Val-des-Monts

***

La question du jour :

Triple gain de la CAQ en Outaouais : quelle priorité sera faite en premier... ou est-ce que l’Outaouais devra attendre encore?

Envoyez vos réponses à editorial@ledroit.com