À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Melnyk n’a pas les sous

Les Sénateurs d’Ottawa sont devenus un club de développement et non en développement. Aussitôt qu’ils ont un bon joueur et qu’ils ne peuvent le payer, il est donc donné à une autre équipe. 

Le propriétaire Eugene Melnyk n’a pas les sous pour jouer dans les ligues majeures.

Daniel Beaulne, Gatineau

***

Pour rebâtir

Une seule et unique solution réelle demeure vraisemblablement envisageable pour les Sénateurs d’Ottawa : reconnecter avec les partisans (individuels, corporatifs, politiques et économiques) formant la « Sens Nation » via une communication honnête et transparente du statut de la concession et des plans établis pour son avenir et évolution (sur et hors de la patinoire) à court et moyen terme. 

Cependant, en raison des débâcles des deux dernières années, la direction des Sens n’a plus la crédibilité requise. Ils devraient demeurer en fonction pour le court terme tout au moins. 

Entre-temps, pourquoi ne pas impliquer des anciens membres des Sénateurs pour rétablir la communication avec les fans ? Pourquoi pas Daniel Alfredsson, Chris Phillips et Chris Neil dans des rôles protocolaires pour assister ceux dans des rôles exécutifs et opérationnels ?  

Les Maple Leafs et le Canadien ont utilisé cette approche avec succès lors de leur propre reconstruction…

Luc Rioux, Gatineau

***

Pas à la hauteur

Je crois que Justin Trudeau n’est pas à la hauteur du poste de premier ministre du Canada à la suite du témoignage crédible de Jody Wilson-Raybould, mercredi. M. Trudeau a le devoir moral de démissionner de son poste de premier ministre.

Cette comédie dont il est si habile à jouer sent la corruption à plein nez et nous en avons assez vu et entendu de lui depuis qu’il est au pouvoir. Assez, c’est assez !

Claudette L. Dupont, Orléans

------------------------------------------

+

LA QUESTION DU JOUR

Après les problèmes des Sénateurs d’Ottawa, voilà qu’ils congédient l’entraîneur Guy Boucher. Est-ce une bonne idée ?

Guy Boucher

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com.