À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Plutôt une comédienne

La députée de Hull, Maryse Gaudreault, se décrit comme une actrice importante pour l’Outaouais (« Les libéraux refusent d’être mis de côté », Le Droit, 3 avril). Nous la voyons plutôt comme une comédienne, elle est partout quand il y a une possibilité de se faire prendre en photo, mais son portfolio de réalisation paraît tristement vide. De grâce, épargnez-nous vos états d’âme en jouant Don Quichotte.

Marc Rhéaume, Gatineau

***

Qu’ont-ils à cacher ?

Qu’ont à cacher les libéraux pour ne pas vouloir que SNC-Lavalin subisse un procès pour des allégations de pots-de-vin ? Je ne crois pas que ce soit pour sauver des emplois, si nombreux soient-ils. À force de s’acharner à régler ça à l’amiable, ça sent le scandale à plein nez. Ça prend un procès au nom de la vérité et de l’intégrité. Ça ferait des années que le fédéral les subventionne à coups de millions. 

Qui a le plus à perdre là-dedans sinon les libéraux et leurs intérêts personnels ! Vite une enquête, ça presse.

Yves Gosselin, Gatineau

***

Déçue du choix

Quelle déception que votre choix pour la une de votre édition du 4 avril : « Kiss enflamme la capitale ». Ce, au lendemain d’un spectacle merveilleux et bouleversant présenté en même temps à la salle Odyssée, « Les 4 saisons » d’André Gagnon, avec Stéphane Aubin au piano, et la voix envoûtante de Kathleen Fortin, brillamment accompagnés par cordes et percussion. 

Ces précieux artistes de chez nous auraient mérité mieux que votre silence.

Denyse Villeneuve, Gatineau

***

Un merci bien public

Je voudrais remercier publiquement l’agent de stationnement pour le billet en face du pavillon de cancérologie de Gatineau. Le rendez-vous était à 10 h et le billet d’infraction a été émis à 10 h 01. 

Excellente idée de se poster pas loin pour distribuer des billets. 

Consolation, j’espère que la Ville de Gatineau prendra le 53 $ pour remplir un nid-de-poule…

G. Pelletier, Gatineau

------------------------------------------

+

LA QUESTION DU JOUR

Comment s’assurer que les dispensaires de cannabis à Ottawa offrent des services en français dans les boutiques ?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com.