À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Sécuriser la 50

Une suggestion pour corriger le risque de collisions sur l’autoroute 50 : pourquoi le ministère des Transports n’installerait-il pas un muret de béton amovible au centre des deux voies ? Les partis politiques font miroiter des belles promesses, mais la réalisation des quatre voies s’étirera sur un avenir assez lointain. Ne serait-il pas légitime de s’attendre à une solution rapide, temporaire et à coût raisonnable pour s’assurer qu’on y circule en toute sécurité ?

Raymond Ménard, Plaisance

***

Ça ne coûte rien !

Les promesses électorales québécoises pleuvent de partout. Pourtant, il y a une seule promesse qui ne coûterait rien aux contribuables, rejoindrait toutes les régions du Québec et redonnerait à la jeunesse leur Carrefour jeunesse emploi (CJE).

En 2015, le gouvernement actuel a extirpé aux CJE du Québec leur financement de base pour confier sa gestion à l’État. De facto, il a réduit la capacité des CJE à offrir des services aux réalités locales. À Gatineau,  937 Gatinois ont été exclus annuellement des services. La demande adressée au prochain gouvernement est d’une simplicité déconcertante (peut-être trop !) parce qu’elle n’exige aucun argent supplémentaire, aucune mesure législative, aucune nouvelle infrastructure et aucune embauche de personnel. Il suffit de prendre l’engagement de redonner aux 110 CJE du Québec de reprendre la gestion de leur financement de base.

Quel parti s’y engagera ? Histoire à suivre…

Martine Morissette, directrice générale du Carrefour jeunesse emploi de l’Outaouais

***

Bravo à Mario Harel

Un grand remerciement à Mario Harel, le chef de police de Gatineau, pour toutes ses excellentes années de service et de dévouement rendus à la population.

Je lui souhaite la santé et une longue retraite pleine de bons souvenirs. 

Jacques (Jim) Leclair, Gatineau

------------------------------------------

+

LA QUESTION DU JOUR

Quel message d’espoir désirez-vous livrer à la Gatinoise Sabryna Mongeon, quadruple amputée qui se dit «mieux qu’avant» ?

Sabryna Mongeon

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com.