À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

C’est glacé !

Probablement que si j’étais à votre place M. le maire Maxime Pedneaud-Jobin, je serais très discret.

Je fréquente le centre sportif, tous les trottoirs et accès sont glacés, un réel danger de s’y aventurer, et ce, depuis deux semaines. Et pourtant, le vaste stationnement des Promenades de l’Outaouais est sécuritaire peu importe la neige et le verglas. Trouvez l’erreur !

Ce n’est pas d’un comité des services publics dont Gatineau a besoin mais d’un maire qui prend ses responsabilités.

Francine Paquet, Gatineau

Tous payés... sauf nous

Le CECCE (Conseil des écoles catholiques du Centre-Est) a fermé toutes ses écoles mercredi le 13 février, jour de tempête. Les surveillantes du dîner de ces écoles ne seront pas payées. Ce n’est pas la première fois qu’une telle injustice nous est servie. Il y a plusieurs années, cinq écoles du conseil avaient dû être fermées à cause de l’accumulation de neige sur les toits et nous n’avions pas été payé non plus. Les enseignants et autres membres du personnel ont été payés. Pourquoi ? Pour une économie de bout de chandelle ? 

Nous sommes les employés les moins salariés du conseil. Si on veut nous faire sentir inférieurs, c’est réussi ! Je suis surveillante du dîner depuis 24 ans, par choix, par amour des enfants. En ce temps où le recrutement d’adultes pour cet emploi est difficile, le CECCE n’aide pas sa cause. 

Marie-Adèle Laporte, Orléans

Consolidons plutôt

Il y a de sérieux besoins en éducation au Québec, comme le décrochage scolaire, des écoles bondées et désuètes, manque de ressources, humaines et autres. La maternelle à 4 ans ne fait qu’aggraver la situation en exigeant de nouvelles ressources. 

Consolidons ce que nous avons avant de créer de faux besoins. Les Québécois ont voté pour un changement de gouvernement responsable, non pas pour des idées loufoques.

Henriette Levasseur, Gatineau

***

La question du jour :

Que pensez-vous du congédiement par la ministre de la Santé du grand patron du Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais, Jean Hébert?

Envoyez vos réponses à editorial@ledroit.com