À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Nous la voulons...

À la suite de l’effondrement du pont Duplessis dans les années 1950, il fallait un autre pont et ça traînait ! Alors les radios ont scandé sans relâche: «Le pont, nous le voulons et nous l’aurons !» Et ils ont eu leur pont !

Alors tous les francophones qui désirent une université et les services en français doivent investir les adresses du gouvernement avec cette simple phrase: «L’Université et les services en français, nous les voulons, nous les aurons.» Doug Ford semble compter sur la mollesse des francophones et ne croit pas qu’ils iront loin. Si les médias, sans compter les francophones eux-mêmes, se mettent de la partie…

Jean-Claude Perron, Gatineau


Qu’eux à blâmer

Doug Ford et Caroline Mulroney ont allumé à nouveau la flamme indépendantiste chez plusieurs citoyens en coupant dans les services aux francophones avec la loi 57. Ils n’auront qu’eux à blâmer.

Guy Lecavalier, Gatineau


Il faut l’honorer

Décédé récemment, Paul Surprenant a été « l’architecte » du Centre Yolande-Duval, situé au 297, boulevard des Allumettières. Cet édifice est destiné aux personnes vulnérables du centre-ville. Il serait de mise que la Ville de Gatineau et la Soupe populaire de Hull rendent hommage à Paul en nommant le 295 et 297 « Édifice Paul Surprenant » tout en conservant le nom de Centre Yolande-Duval pour les personnes qui vivent de l’itinérance.

Gérard Émond, Gatineau


Le gros bon sens

Enfin un premier ministre qui y va avec le gros bon sens et non avec les votes que ça pourrait lui rapporter. 

François Legault, on vous a élu pour que vos bottines suivent vos babines et ça augure bien. La population est impatiente et attentive de vos prochaines décisions. Confiant !

Yves Gosselin, Gatineau

------------------------------------------

LA QUESTION DU JOUR

Que pensez-vous de la gestion des dépenses sous le maire Maxime Pedneaud-Jobin ?

Faites-nous le savoir à editorial@ledroit.com.