À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Dans leur tour d’ivoire

Et voilà, 500 millions $ pour les médecins spécialistes. Ceux-là même qui reçoivent des primes pour arriver à l’heure au travail… Infirmières et préposés croulent sous la pression et rien ne présage une solution rapide à leurs doléances. Voilà la preuve parfaite des décisions de notre élite qui se donne des tapes dans le dos et se paie grassement à même les deniers publics. 

MM. Couillard et Barrette, vous devriez avoir honte. Êtes-vous si isolés dans vos tours d’ivoire que vous ne voyez pas la frustration croissante des contribuables ?

Yves Poitras, Gatineau

Rouge de honte !

Trois milliards $ à Bombardier, 50 millions $ en aide sociale aux immigrants. Et 500 millions $ aux spécialistes. Plus les scandales, les non-sens économiques, etc. Tout ça pendant qu’ils écœurent nos sinistrés des inondations en traitant leurs demandes au compte-gouttes. La grosse gomme libérale paraissait bien à côté des sinistrés, murmurant leur compassion...

Réveillez-vous ! Et n’oubliez surtout pas de les réélire.

Yves Gosselin, Gatineau

Et notre tour ?

Quand sera au tour des infirmières, des enseignants de passer à la caisse ? À chaque négociation, Québec dit qu’il n’a pas d’argent. Je comprends ! Il donne toujours aux mêmes. S’ils sont médecins aujourd’hui, c’est grâce aux enseignants. Soyons reconnaissants...

Michel Bouchard, Gatineau

Le verre et la pierre

Le Château Laurier sera-t-il un ouvrage de pierre affublé d’un appendice de verre ? 

Le verre brille mais casse, la pierre pâlie, mais dure. Le verre dressé rectiligne laisse froid, la pierre sculptée curviligne crée l’émoi. Le temps couvre le verre de saleté, la pierre d’ancienneté. 

Pascal Barrette, Ottawa

***

La question du jour :

Quelle est la cause, ou les causes, de la tuerie de l’école secondaire de Parkland, en Floride?

Envoyez vos réponses à editorial@ledroit.com