Un prix d’excellence pour Le Droit

Finaliste dans deux catégories aux Prix d’excellence de la presse francophone 2020, Le Droit est reparti avec une récompense, jeudi soir. Le jury a reconnu le travail de notre équipe à la mise en page, en nous décernant le Prix d’excellence générale pour la qualité graphique.

Tous les ans, l’Association de la presse francophone remet 13 prix d’excellence lors de son congrès. Ce dernier ayant été annulé en raison de la pandémie de COVID-19, c’est à un gala virtuel qu’ont été conviés les finalistes s’étant démarqués parmi les 158 candidatures soumises.

Cette récompense arrive à point nommé pour notre équipe de pupitreurs, qui fait présentement des miracles pour procéder au montage d’un journal de plus de 100 pages, confectionné en confinement.

Le prix du «Journal de l’année» a été remis à L’Eau vive, qui a aussi obtenu le prix de la Une de l’année et de l’article culturel de l’année. Toutes nos félicitations à l’équipe du journal fransaskois.

De nombreux obstacles se sont présentés sur la route du Droit, au cours de la dernière année, mais notre équipe a su redoubler d’efforts pour offrir une information régionale de qualité à ses lecteurs toujours plus nombreux sur nos diverses plateformes.

Notre couverture de l’Ontario français s’est élargie, avec l’arrivée de notre nouvelle correspondante parlementaire à Queen’s Park, Émilie Pelletier, une première en plus de 30 ans. Nous avons également accueilli dans notre équipe une nouvelle correspondante dans l’Est ontarien, la journaliste Ani-Rose Deschatelets. De plus, nous annoncerons d’ici peu l’embauche du premier coordonnateur du Lab Le Droit au collège La Cité. Ce laboratoire deviendra un espace où étudiants, professeurs, chercheurs et artisans du Droit se côtoieront pour partager, apprendre et développer de nouvelles connaissances liées au milieu de l’information.

Les membres de la nouvelle coopérative du journal Le Droit entendent bien être de retour aux Prix d’excellence de la presse francophone l’an prochain!