La nouvelle bibliothèque d'Ottawa ouvrira ses portes en 2024.

Un grand jour

OPINION / C’est enfin le grand jour ! Aujourd’hui, nous dévoilons le plan architectural de la nouvelle installation partagée de la Bibliothèque publique d’Ottawa et de Bibliothèque et Archives Canada. En ce jour de célébration pour la BPO, remercions les vrais artisans de cette grande réussite : les milliers de clients, de résidents d’Ottawa et de représentants autochtones de la nation hôte algonquine qui se sont rassemblés pour nous aider à imaginer cette construction et tout ce qu’elle recèle.

Merci à chacun d’entre vous.

Plus de 7 000 personnes nous ont aidés à définir l’identité de cette nouvelle bibliothèque centrale au cours des six dernières années, lors d’ateliers ou en ligne. Vous nous avez parlé des espaces que vous aimeriez voir, des services dont vous aviez besoin et des types de programmes qui vous intéressaient. Cette incroyable participation prouve l’importance des bibliothèques publiques. Vous avez été nombreux à assister à plus d’une consultation, et votre enthousiasme n’a que confirmé ce que nous savions déjà : les bibliothèques sont le cœur et l’âme de notre communauté.

Juste dans la dernière année, plus de 4 000 personnes ont ajouté leur grain de sel à l’architecture du projet grâce à la série Inspirez555, ainsi nommée à cause de l’adresse de l’installation – le 555, rue Albert. Les clients de la BPO, les résidents de la ville et d’autres Canadiens ont participé à une douzaine d’ateliers et à de nombreuses activités en ligne, contribuant à la conception d’un bâtiment qui unira deux organisations emblématiques sous un même toit, créant ainsi un partenariat unique et sans précédent.

Malgré vos vies bien remplies, vous avez été nombreux à prendre le temps de venir personnellement soumettre vos idées aux architectes. Vous vous êtes prononcés sur la forme de l’installation, l’agencement de ses espaces intérieurs, son charme intérieur, son paysage architectural, ses œuvres d’art public et l’importance de son inclusivité et de son écoresponsabilité.

Maintenant, le moment est venu pour vous qui avez participé en personne ou en ligne de voir vos idées prendre vie.

Grâce à cette démarche inédite de co-création, l’installation partagée de la BPO et de BAC sera splendide, accueillante et inclusive. Le personnel et les visiteurs se rencontreront dans cet incroyable bâtiment pour faire briller la ville pendant des générations. Ce sera la place par excellence.

Certains croient que les bibliothèques ne sont plus nécessaires au 21e siècle, mais en vérité, nous en avons besoin plus que jamais : elles favorisent les rencontres entre voisins et l’inclusion sociale, et proposent des ouvrages récréatifs et scientifiques d’une qualité impossible à trouver gratuitement sur Internet. Les bibliothèques sont des piliers de la société depuis toujours, et encore aujourd’hui, elles satisfont les besoins et les aspirations d’une clientèle au bagage varié.

La nouvelle installation ouvrira ses portes en 2024, sa superficie sera deux fois plus grande que celle de la succursale Centrale actuelle et comptera de magnifiques aires extérieures. En plus de la collection et des artefacts grandioses de BAC, l’édifice abritera 200 000 articles de notre collection locale, plus de 50 salles de réunion et des espaces de programmes novateurs pour tous les âges. L’établissement offrira deux fois plus d’activités qu’il ne s’en organise actuellement au centre-ville ainsi que des espaces créatifs proposant des technologies analogiques et numériques, comme des studios d’enregistrement et des salles de musique qui viennent compléter la bibliothèque de prêt d’instruments. Enfin, il y aura aussi un café où je compte bien aller passer commande avant de m’activer dans le Centre de création !

Les bibliothèques ont une influence considérable sur les communautés, ce n’est là rien de nouveau. Mais les six dernières années et le dévoilement emblématique d’aujourd’hui nous rappellent qu’une communauté passionnée peut inversement avoir une influence considérable sur sa bibliothèque.

Tout ça, c’est grâce à vous.

Merci !

L'auteur est Tim Tierney, président du conseil d’administration de la Bibliothèque publique d’Ottawa.