Seulement 17 députés libéraux ont appuyé le projet de loi sur le bilinguisme des juges de la Cour suprême du Canada.
Seulement 17 députés libéraux ont appuyé le projet de loi sur le bilinguisme des juges de la Cour suprême du Canada.

Qui défend les langues officielles au fédéral ?

À vous la parole
À vous la parole
Le Droit
Depuis le vote d’une majorité de parlementaires contre le projet de loi privé du député néodémocrate François Choquette le 26 octobre dernier, qui aurait fait du bilinguisme une condition essentielle pour être nommé juge à la Cour suprême du Canada, on se demande qui défend les langues officielles au sein du gouvernement fédéral. Il y a certes des ministres qui ont des responsabilités en matière de langues officielles, mais cela n’en fait pas des champions au sein de l’appareil gouvernemental.