Le Droit

Quand la surveillance remplace l’intervention en itinérance

À vous la parole
À vous la parole
OPINION / Dans la dernière année, afin de respecter les mesures de distanciation, plusieurs hébergements en itinérance de Montréal et Gatineau ont dû revoir leur capacité d’accueil à la baisse. Des hébergements d’urgence temporaires ont été mis en place pour répondre aux besoins non-comblés. Dans ces services, qui sont maintenant en opération depuis plusieurs mois, on constate une tendance alarmante à faire appel à des agents de sécurité au détriment d’intervenant.es.