L’Université d’Ottawa demeure solidaire des autres établissements universitaires bilingues et francophones en Ontario et ailleurs au pays.
L’Université d’Ottawa demeure solidaire des autres établissements universitaires bilingues et francophones en Ontario et ailleurs au pays.

Pour un financement accru du postsecondaire francophone en milieu minoritaire

À vous la parole
À vous la parole
Le Droit
Article réservé aux abonnés
OPINION / La fermeture de programmes d’études en français et la mise à pied d’une centaine de membres du corps professoral à l’Université Laurentienne font réagir, et pour cause. C’est un coup dur non seulement pour la francophonie ontarienne mais également pour l’ensemble des francophones au pays. C’est aussi un rappel de la difficile réalité à laquelle font face les établissements d’enseignement postsecondaire francophones en milieu minoritaire au Canada. Les récents événements témoignent une fois de plus de la précarité de leur situation.