La Dre Diane Francoeur, présidente de la Fédération des médecins spécialistes du Québec

Une victoire facile pour la CAQ ?

ÉDITORIAL / Vendredi, les médecins spécialistes du Québec ont annoncé avoir conclu une entente avec le gouvernement de la Coalition avenir Québec sur la portion financière que cette dernière souhaitait récupérer dans leurs poches. Mais le flou demeure sur cet accord qui est demeuré tacite jusqu’ici.

Le gouvernement avait dit en campagne électorale qu’il souhaitait récupérer 1 milliard $ sur les 5 milliards $ que Québec verse à ses spécialistes. La rumeur qui court depuis vendredi, c’est que l’État québécois aurait conclu une entente qui lui aurait permis de récupérer 500 millions $. Si ces racontars sont fondés, c’est la moitié moins qu’espéré, et les partis d’opposition en feront leurs choux gras. Ils ont déjà commencé d’ailleurs.

Du côté de la CAQ, le refrain avait déjà changé. Le premier ministre François Legault ne parlait plus de 1 milliard $ à récupérer, car il savait bien qu’il s’agissait d’un objectif trop ambitieux. Il faisait plutôt référence à ramener la rémunération des spécialistes à 9 % de moins que la moyenne nationale des spécialistes, car de son propre avis, les salaires sont 9 % inférieurs au Québec par rapport au reste du Canada. Comme si tout devait coûter 9 % de moins au Québec...

Bref, c’est l’art de faire dire aux chiffres ce que l’on veut bien !

À LIRE AUSSI: Les médecins spécialistes et Québec concluent une entente de principe

Peu importe, ces 500 millions $ économisés sur le dos des médecins spécialistes, si le chiffre est exact, sont 500 millions $ de plus pour le Trésor québécois, ce qui est une très bonne chose. 

Les finances publiques ne sont pas dans le rouge au Québec, qui vient même de déclarer un surplus de 1,4 milliard $ (plus un autre 3 milliards $ à être versé au Fonds des générations, le bas de laine des Québécois). Nous pouvons donc présumer que le ministre des Finances, Éric Girard, ajoutera sous peu cet autre influx d’argent dans ses coffres. Nous l’avons dit, le Québec nage dans les surplus et cet état de choses est exceptionnel. Il faut en profiter pendant que cela dure, non pas pour tout dépenser l’argent qui entre, mais en garder une bonne portion qui diminuera la dette, et en dépenser une autre partie pour aider main-d’œuvre à décrocher de meilleurs emplois, par la formation professionnelle, notamment.

Ces 500 millions $ que Québec aurait récupérés dans les goussets des membres de la Fédération des médecins spécialistes font très mal paraître le gouvernement précédent, celui du Parti libéral qui était dirigé par Philippe Couillard, et dont le Dr Gaétan Barrette dirigeait le ministère de la Santé. C’est lui qui a conclu cette entente avec la FMSQ... qu’il présidait avant de se lancer en politique, en 2014. Il aurait arrosé les spécialistes des largesses de l’État québécois et la preuve, c’est la relative facilité avec laquelle le nouveau gouvernement de la CAQ a réussi à faire faire marche arrière. 

Il aura suffi de quelques semaines de pressions et de négociations pour que les médecins spécialistes rejettent ainsi quelque 10 % de leur rémunération afin d’acheter la paix. 

François Legault n’a même pas eu besoin de les menacer d’une loi spéciale !

Le mystère demeure sur cet accord entre Québec et la Fédération des médecins spécialistes. Il semble bien que ces derniers étaient trop bien payés sinon, ils se seraient battus à mort pour conserver leurs acquis nouvellement conquis. 

L’avenir révélera la teneur de l’entente et les montants d’économie. En attendant, c’est une victoire pour la CAQ, une victoire facile, même si ce n’est pas celle qu’elle espérait en campagne électorale.