Une bonne nouvelle

Avec des milliers de patients qui attendent des services de base, l'Outaouais fait figure de parent pauvre au plan des soins de santé. La plus récente nouvelle, concernant la formation de médecins à Gatineau, a de quoi convaincre la population que la situation s'améliorera à moyen et long terme.
L'Université McGill créerait une faculté satellite en Outaouais; l'annonce serait dans la poche. L'étude de faisabilité est concluante, le projet est viable. Tous les partenaires auraient approuvé le projet. Ne resterait plus que quelques fils administratifs à attacher.
Il s'agit d'un outil par ailleurs plus solide que le statut particulier reconnu par le ministère de la Santé au milieu des années 2000, et les millions qui y étaient rattachés.
Deux raisons procurent particulièrement une occasion de se réjouir. D'abord parce que cette formation constitue un outil important pour le développement régional tant au plan de la formation que de la santé. L'Outaouais a beau être une région méconnue du reste du Québec, il n'y a aucune raison qu'elle figure dans la liste des régions éloignées et sous-équipées.
Former des médecins à Gatineau augmente les chances que ces diplômés demeureront au service de la population locale. C'est ce qui a été constaté dans les autres villes du Québec où se dispense une formation en santé.
Mais évidemment, cela ne grossira pas les rangs des médecins à court terme. Ceux qui rêvent à un médecin de famille devront endurer plusieurs nuits blanches encore.
L'autre aspect positif est que l'augmentation de l'offre post-secondaire ne pourra qu'aider l'Université du Québec en Outaouais. Même si la formation en médecine est dispensée par McGill, elle vient bonifier tout le niveau universitaire pour la région. L'UQO aura dorénavant une alliée. Cela pourrait même l'aider à bonifier ses programmes reliés à la santé, en soins infirmiers, psychologie et travail social. Et d'autres éventuellement?
Il aura fallu du temps avant que ce dossier n'aboutisse. Enfin, une autre lumière apparaît au bout du tunnel.