Marijuana thérapeutique

Personne ne blâmera Gaétan Barrette de penser en médecin. Sa formation scientifique le suit évidemment partout. Il considère ainsi, à l'instar du Collège des médecins, que le gouvernement fédéral a mis la charrue devant les boeufs en approuvant l'usage médical de la marijuana.
Il est vrai que ses versions médicales n'ont pas été homologuées. Sa posologie, ses effets positifs et négatifs, restent à être déterminés. Cependant, il devrait considérer la question avec un peu plus d'ouverture. La marijuana n'est pas une nouvelle substance dans le paysage ; elle a été largement consommée depuis plus de 50 ans et nous avons une assez bonne idée de ses effets. Pas d'une manière scientifique, certes, mais assez pour en permettre l'expérimentation dans des circonstances contrôlées.
Pendant que les scientifiques poursuivent leur travail, plusieurs malades estiment que la consommation supervisée de marijuana atténue leurs douleurs. Ils en sont les meilleurs juges et ils ne devraient pas se replacer dans une situation d'illégalité criminelle pour s'approvisionner régulièrement et sécuritairement.