Les Comcast, Verizon et AT&T ont maintenant la permission de favoriser certains sites, d’exiger plus cher pour visiter ceux de leurs concurrents, voire carrément de les bloquer ! Plus de Netflix ou de Facebook à moins de payer 1 $ de plus par mois ! La capacité était là, maintenant le gouvernement de Donald Trump leur permet de le faire à leur guise.
Les Comcast, Verizon et AT&T ont maintenant la permission de favoriser certains sites, d’exiger plus cher pour visiter ceux de leurs concurrents, voire carrément de les bloquer ! Plus de Netflix ou de Facebook à moins de payer 1 $ de plus par mois ! La capacité était là, maintenant le gouvernement de Donald Trump leur permet de le faire à leur guise.

Internet sous surveillance

Pierre Jury
Pierre Jury
Le Droit
ÉDITORIAL / L’expression « neutralité du net » est si désincarnée, si nébuleuse que le débat public sur Internet ne mènera nulle part. Il ne subsiste qu’une apparence, celle des gens qui sont en faveur des réglementations, et les républicains qui s’y opposent au nom du libre-marché. D’ailleurs, la FCC américaine — l’équivalent du CRTC au Canada — a voté 3-2 pour libérer Internet de toute barrière administrative, jeudi, selon des lignes partisanes prévisibles : deux démocrates pour le maintien des verrous, trois républicains pour la libéralisation.