Philemon Wright
Philemon Wright

Philemon Wright et les débuts de Hull

À vous la parole
À vous la parole
Le Droit
OPINION / La lettre de M. Richard Henderson, publiée le 13 août 2020 dans le journal Le Droit et intitulée Retour sur la ville de Philemon Wright, n’appelle qu’un seul commentaire. 

En 1825, l’arpenteur officiel du gouvernement, Joseph Bouchette, a écrit que c’est le lot 21 du rang II, c’est-à-dire Symmes Landing (Aylmer), plutôt que Hull, qui devrait devenir l’emplacement officiel d’un village «vu que les Wright, trop préoccupés par leurs autres entreprises, n’ont toujours pas favorisé l’accroissement de la population et des établissements sur le site de Hull ».

C’est ainsi qu’Aylmer est devenu un village, puis le centre administratif de la région.

Dès 1831, le gouvernement y a ouvert un bureau d’enregistrement de comté et un bureau de poste puis, en 1842, un palais de justice.

En 1843, la Cour de justice du district de Montréal a été inaugurée à Aylmer.

Ainsi, le village d’Aylmer est devenu officiellement le chef-lieu de la future région de l’Outaouais en 1849.

Et ce n’est qu’en 1894 que l’on déménagera le palais de justice à Hull qui était alors devenue la municipalité la plus populeuse de l’Outaouais.

Raymond Ouimet

Sources :

BÉGIN, Richard, Le chemin et le « port » d’Aylmer : la voie de l’Outaouais supérieur in Histoire Québec, vol. 11, no 1, 1er juin 2005.

MALTAIS, Jeran-François, avocat, Gatineau/Hull, site internet : https://www.maltaisavocats.com/avocat-gatineau-hull/