Le chanteur franco-ontarien Le R Premier
Le chanteur franco-ontarien Le R Premier

Notre ennemi commun

Autrefois, j’étais esclave dans les senzalas

Aujourd’hui je suis un artiste, je fais de la scène ça va

Et je réalise que c’est galère ici mais pas là-bas

Pour couvrir nos cicatrices, il faudra des milliers de paquets de sparadrap

Quelle ironie !

Pour panser ses blessures millénaires

On peine encore à trouver un sparadrap adapté à la peau noire

Enfin, ce n’est qu’un petit détail, un constat dérisoire

Les discriminations raciales remontent à la nuit des temps

Elles perdurent depuis si longtemps qu’on peut s’accorder sur un fait

S’il était facile de vaincre le racisme, nous aurions réussi ce pari il y a belle lurette

De toute évidence c’est loin d’être le cas

C’est un ennemi sournois, qu’on ne remarque qu’une fois qu’il a frappé

Il infecte aussi bien les bourreaux que les victimes

Les témoins, les coupables comme les innocents

Mais ses vraies victimes, ce sont ceux et celles qui succombent à son emprise

Il nous divise afin de mieux imposer son règne

Car, ce n’est qu’ensemble que nous pourrons arriver à le vaincre

C’est notre ennemi commun, un mal qui fait d’énormes ravages

Pourtant un mal pour lequel il existe un vaccin bien connu de tous

Un vaccin qui s’appelle : «Aime ton prochain comme toi-même»

Un vaccin gratuit, accessible à tous, sans risque

Avec pour seul effet secondaire une joie décuplée

Une joie qui se multiplie à être partagée

Oui, nous pouvons être d’accord que l’emprise du racisme sur l’humanité a assez duré

Qu’il est plus que temps d’essayer autre chose et de rééquilibrer la balance de la justice

De poser à travers nos choix et actions quotidiennes, les bases d’un monde plus équitable

Oui, c’est possible, puisque c’est un changement qui commence dans le coeur de tout un chacun

Un changement qui ne demande aucun investissement financier, aucune institution, aucune loi

Juste un peu de volonté, et une dose quotidienne de «Aime ton prochain comme toi-même»

Et nous avons des raisons d’espérer

Il y a des raisons d’espérer lorsqu’on voit la mobilisation de braves gens de toutes les origines

Unis autour de la cause de leurs semblables assassinés, nos frères et soeurs qu’on a vu partir

Injustement arrachés à l’affection des leurs, et malgré eux devenus martyrs

En dépit de notre tristesse inconsolable, de notre colère légitime, et de notre soif inassouvie d’équité

Privilégions la concertation et les actions porteuses de changements positifs et permanents

Ne nous laissons pas aveugler par ces pillages qui font sensation dans l’actualité

Certes déplorables, ils sont tel le grain de sable qui essaierait de masquer la montagne

Ils sont négligeables face au pillage continu des ressources du continent noir, de son patrimoine et celui de sa diaspora

Ils sont infimes face au deuil et au traumatisme de toute une communauté face à la barbarie

Ne nous laissons pas obnubiler par les émeutes

Certes dommageables, elles sont le cri du coeur d’un peuple qui a le dos au mur depuis bien trop longtemps

Elles sont un doigt pointé en direction de la lune, et qui appelle avec insistance à la contempler

Oui, nous pouvons construire une société plus juste pour toutes et pour tous

Nous devons le faire

Pour nous-mêmes et surtout pour les générations futures

Mais en attendant

On peut scander à souhait tous les hymnes les plus glorieux de cette terre

Si d’aventure il arrivait que nous protestions en posant pacifiquement le genou à terre

Joignez-vous à nous si le coeur vous en dit, mais de grâce ne nous jetez pas la pierre

Par notre geste, comprenez simplement que nous sommes dignes et fiers

Et qu’autant que dans les vôtres, il y a du sang de roi dans nos veines et nos artères

Le R Premier, auteur-compositeur