L’UdO bannit un mot : enseigner dans le champ miné de l’arbitraire

À vous la parole
À vous la parole
Le Droit
OPINION / En condamnant publiquement et de façon unilatérale l’utilisation en classe du mot « nègre » par une enseignante de la faculté des arts de l’Université d’Ottawa, et en suspendant celle-ci de sa charge d’enseignement, le doyen Kevin Kee s’est attaqué non seulement à la liberté académique des professeur.e.s des études supérieures sur son campus, mais il a aussi abusé d’un pouvoir de coercition qui va dans le sens contraire du savoir et de la diffusion des connaissances.