Le Droit
La pandémie n’avait pas encore fait tous ses ravages, au printemps 2020, que déjà on entendait parler d’animaux et de produits de la terre destinés à la consommation humaine, qui en feraient les frais.
La pandémie n’avait pas encore fait tous ses ravages, au printemps 2020, que déjà on entendait parler d’animaux et de produits de la terre destinés à la consommation humaine, qui en feraient les frais.

La leçon des cochons menacés

Marie-Claude Lortie
Marie-Claude Lortie
Rédactrice en chef
ÉDITORIAL / La pandémie n’avait pas encore fait tous ses ravages, au printemps 2020, que déjà on entendait parler d’animaux et de produits de la terre destinés à la consommation humaine, qui en feraient les frais.