La conseillère municipale Louise Boudrias continue de croire en la nécessité d'un sixième pont dans la région.
La conseillère municipale Louise Boudrias continue de croire en la nécessité d'un sixième pont dans la région.

Le fantasme du sixième pont

À vous la parole
À vous la parole
Le Droit
OPINION / Oui, je continue de croire qu’il faut un autre pont entre Gatineau et Ottawa mais, en proposant un ensemble de solutions.

Les solutions résident dans une stratégie à long terme qui inclut une multitude d’actions bien réfléchies qui viendront entre autres, réduire les déplacements des véhicules sur nos routes en tout temps, ce qui aurait un impact positif sur les bouchons de circulation et les émissions de gaz à effet de serre.

Tout d’abord, nous devons analyser notre réseau routier et bonifier ce qui est en place, notamment l’amélioration du transport en commun. Nous pourrions aussi à la Ville de Gatineau, montrer l’exemple comme employeur en proposant un plan d’action pour développer des approches pour encourager le covoiturage, le transport en commun, adapter les heures de travail et favoriser le télétravail.

Pour ce qui est du sixième lien, nous devons inclure des voies destinées au transport collectif, aux cyclistes et aux piétons. Si l’argumentaire pour ne pas construire un 6e lien est la peur que d’ici trois ans, il soit autant congestionné durant les heures de pointe, devrions-nous remettre en question nos projets d’élargissement du pont Alonzo-Right, le prolongement du boulevard La Vérendrye ou l’élargissement du chemin Pink? Regrettons-nous d’avoir inauguré en 2007, le boulevard des Allumetières?

Soyons honnêtes, nous devons revoir notre modèle de développement en urbanisme et appuyer le leadership du ministre MacKinnon afin qu’il puisse avancer dans le projet d’un sixième lien. Ce n’est surement pas en accusant nos partenaires de travailler en cabochon ou encore de traiter ceux qui croient au projet du sixième lien d’atteindre des sommets d’asburdité que nous allons élever le débat à un tout autre niveau.

L'auteure est Louise Boudrias, conseillère municipale à la Ville de Gatineau.