La Sûreté du Québec, ce panier de crabes

Carrefour des lecteurs
Carrefour des lecteurs
Qu’est-ce qu’il peut bien se passer à la haute direction de la Sûreté du Québec?

Depuis plusieurs années, il y a toutes sortes d’histoires de mauvaise odeur qui s’y déroulent: luttes intestines, caisses occultes, intimidations, etc. L’affaire Prud’homme me semble la cerise sur le sundae; un directeur suspendu, mais rémunéré, pendant 19 mois, une enquête sur un simple coup de téléphone qui n’en finit plus, un rapport d’un comité de déontologie non rendu public à ce jour, et aucune accusation d’ordre criminel déposée contre M. Prud’homme. Le cirque a assez duré, y inclus avec une UPAC insignifiante. C’est quoi tout ce merdier aux frais des contribuables? Qui va mettre de l’ordre à la Sûreté? Faudra-t-il tout simplement conclure que nous sommes devenus une république de bananes? Tout cela fait bien pitié.

Michel Lebel, Entrelacs