«Illettrés» de l’information et complotistes

À vous la parole
À vous la parole
Le Droit
OPINION / Certains affirment, et je le pense aussi, que bon nombre de gens derrière les théories du complot, ou qui les propagent allègrement, sont motivés par l’argent ou, du moins, qu’ils profitent, par voie de conséquence, de la diffusion à grande échelle de leurs écrits et vidéos. Je serais curieux de savoir combien vaut cette « industrie ».

Toutefois, personnellement, quand je pense au complotisme ou au conspirationnisme, l’argent n’est pas ce qui me taraude le plus. Ce n’est pas le principal problème qui en découle.

Comme d’autres gens bien informés, ce qui m’agace et m’horripile au plus haut point, ce sont plutôt les effets néfastes que cette « industrie » détient sur les gens qui sont crédules, naïfs, ou qui, simplement, sont trop occupés ou trop fainéants pour vérifier les sources d’information.

J’entends souvent parler du déficit de littératie en finances personnelles qui touche bon nombre de gens. Or, un problème tout aussi grave, sinon plus encore, se pose plus que jamais en cette ère numérique, c’est celui du manque de littératie dans le domaine de l’information qui, lui, concerne un trop grand nombre de personnes. Et avec la crise de la pandémie de la covid-19, ce problème est exacerbé.

Les « illettrés » de l’information semblent effectivement, et malheureusement, se multiplier de manière exponentielle !

Ces gens ne savent pas distinguer l’opinion de l’information, la science des théories sans fondement, les faits des affirmations non étayées ou carrément fausses.

Les auteurs et promoteurs des théories du complot sont des individus convaincants qui donnent l’impression d’être qualifiés. Ainsi, le lecteur ou l’auditeur « tombe dans le panneau » sans s’en rendre compte. Ensuite, une fois convaincu, comme il est dans la nature humaine de ne croire que ce qui fait notre affaire, que ce qui confirme nos convictions, on ne change plus d’idée et on ne cherche plus à comprendre les écrits ou les vidéos des vrais experts, par exemple.

La théorie du complot est devenue LA vérité, telle la parole d’un dieu, en lequel plus personne ni quoi que ce soit ne peut nous empêcher de croire.

De même, le côté rebelle et contestataire de nombreuses personnes les pousse à se conforter dans les opinions de ceux et celles qui militent contre l’autorité ainsi que le message officiel. On nous dit que le gouvernement, les organisations internationales, les élites nous cachent la vérité et complotent contre le peuple.

Je suis d’avis que ce problème a atteint des proportions extrêmement dangereuses et qu’il est sur le point de devenir complètement hors de contrôle.

Je crois sincèrement que les gouvernements n’ont plus de temps à perdre et qu’ils devraient sans tarder s’y attaquer, élaborer des stratégies et prendre les mesures appropriées pour combattre ce fléau.

Christian Laroche, Gatineau